En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les médicaments du bouton de fièvre

Mis à jour : Jeudi 05 Juillet 2018

La douleur peut être soulagée par un antalgique oral. Une solution antiseptique légère peut être appliquée une ou deux fois par jour sur la lésion, en évitant celles contenant de l'alcool. En complément, un traitement antiviral peut être prescrit. Les antibiotiques n'ont aucune utilité lors de poussées d'herpès labial.

Les traitements antiviraux oraux

Un médicament antiviral par voie orale (aciclovir ou valaciclovir en comprimés) peut être prescrit dans certains cas, notamment lors de l'apparition du premier bouton de fièvre (primo-infection) ou en prévention de crises d'herpès fréquentes.

En cas de poussée d’herpès labial (autre que la primo-infection), le traitement actuellement recommandé repose sur deux prises de 4 comprimés à 500 mg de valaciclovir pendant un jour, en espaçant les prises d’environ 12 heures. Le traitement doit être pris dès la survenue du tout premier symptôme (picotement, démangeaisons, brûlure…).

Légende
Médicament générique

Les traitements antiherpétiques locaux

Des traitements locaux, dont des antiviraux (contenant de l’aciclovir) sont indiqués pour les poussées d’herpès labial localisé. Certains sont en vente libre, parfois en accès direct dans les pharmacies. Leur efficacité n’a pas été démontrée. Ils ne doivent pas être utilisés pour des lésions d’herpès situées ailleurs que sur les lèvres. Ils doivent être appliqués dès le début des symptômes et jusqu'à l'apparition de croûtes, en débordant largement autour des lésions.

Antiherpétiques locaux : autres médicaments

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance
Les plantes dans le traitement de l'herpès labial
Différentes études ont montré une certaine efficacité de traitements locaux à base d’extraits d’écorce d’hamamélis, de sauge officinale et de rhubarbe des jardins (Rheum rhaponticum) à l’effet cicatrisant, ou de mélisse à l’effet cicatrisant et antidouleur.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité