En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment soigner des brûlures légères ?

Mis à jour : Jeudi 06 Avril 2017

Avant tout, rafraîchir la brûlure en faisant couler de l’eau fraîche entre 15 à 25°C sur la brûlure pendant au moins 15 minutes ou tant que la brûlure est douloureuse, puis désinfecter la zone brûlée.

En cas de brûlure superficielle et peu étendue, il est possible de prendre un antalgique pour soulager la douleur et d’appliquer un protecteur cutané.

Sur des brûlures graves, aucun traitement local ne doit être appliqué sans avis médical.

Les protecteurs cutanés dans le traitement des brûlures légères

Les protecteurs cutanés visent à aider à la cicatrisation. Ils peuvent être appliqués plusieurs fois par jour. Si la brûlure n’est pas cicatrisée au bout d’une semaine, il faut prendre un avis médical.

Des allergies cutanées, notamment des eczémas de contact, sont possibles avec de nombreux produits appliqués sur la peau. Il faut être particulièrement vigilant avec les pommades contenant du baume du Pérou, de la lanoline ou des sulfamides (sulfadiazine).

Sulfamides

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les pansements hydrocolloïdes et hydrogels dans le traitement des brûlures légères

Vous pouvez également mettre un pansement hydrocolloïde ou un pansement hydrogel qui forment un gel humide favorable à la cicatrisation. Ces pansements permettent également de protéger la brûlure des contaminants extérieurs. La taille du pansement doit être choisie pour que le pansement dépasse de 2 ou 3 cm de la zone lésée. Le pansement peut être laissé en place plusieurs jours sans être changé.

Liste non exhaustive des produits de parapharmacie mise à jour : Mardi 19 Juin 2018

Pansements hydrocolloïdes

Pansements hydrogels

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité