En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Coup de soleil (érythème solaire)

Mis à jour : Lundi 04 Juin 2018

Malgré les nombreux messages de mise en garde, le bronzage est encore considéré comme un idéal de beauté et de bonne santé. Les coups de soleil sont particulièrement fréquents au début de l’été et aux sports d’hiver. Pourtant, il est facile de les éviter en s’exposant progressivement et en appliquant un écran solaire adapté.

Quels sont les symptômes du coup de soleil ?

coup de soleil

Le coup de soleil (érythème solaire) se manifeste par une rougeur et une congestion de la peau. Des cloques apparaissent dans les cas plus graves. La peau fait mal, tire et démange. Au bout de quelques jours, le coup de soleil disparaît et l’épiderme commence à peler.

Une exposition exagérée au soleil peut produire une insolation ou un coup de chaleur aux graves conséquences : très forte fièvre (plus de 41 °C), état de choc, convulsions, etc.

Le coup de soleil ordinaire n’est rien d’autre qu’une brûlure de la peau causée par les rayons ultraviolets du soleil (ou d’une lampe solaire UV dans un centre de bronzage), essentiellement ceux de type B (UV B). Ils agressent la peau directement ou par réverbération sur l’eau, la neige, le sable ou une paroi rocheuse. Certains médicaments favorisent les coups de soleil, même lors d’une faible exposition. On parle alors de photosensibilisation due à un médicament.

Qu’est-ce que l’allergie au soleil (ou lucite estivale) ?
De plus en plus fréquente, la lucite estivale est en fait une réaction locale, vraisemblablement aux UV A. Elle se manifeste sous la forme de petits boutons et de plaques rouges sur les parties exposées, sauf sur le visage. Elle peut être accompagnée d’importantes démangeaisons. Si l’on prend soin de rester à l’ombre, elle disparaît spontanément au bout d’une dizaine de jours. Pour éviter la lucite estivale, portez des vêtements qui vous protègeront du soleil ou un écran solaire d’un facteur de protection solaire (FPS) supérieur ou égal à 25.

Quelles sont les complications éventuelles du coup de soleil ?

Dans les cas plus graves, surtout si des bulles apparaissent, le coup de soleil peut provoquer de la fièvre, des nausées et un œdème de la peau.

Les coups de soleil répétés accélèrent le vieillissement de la peau. Celle-ci se dessèche et se ride plus rapidement.

L’exposition excessive au soleil, en particulier pendant l’enfance, favorise l’apparition de cancers de la peau au cours de la vie.

Actualités

L\\\\\\\'INCa publie une fiche sur le repérage de la souffrance psychique chez les personnes atteintes de cancer (illustration).

Souffrance psychique et cancer : l’INCa publie une fiche synthétique pour les médecins généralistes

La nouvelle recommandation de la HAS a été rendue publique le 23 octobre 2018.

Dépistage systématique et ciblé des infections à Chlamydia trachomatis : la HAS modifie ses recommandations

Les propriétés antiagrégantes plaquettaires de l\\\\\\\'aspirine ont été découvertes en 1967 (illustration).

Seniors en bonne santé : prendre de l'aspirine à faible dose est-il utile ?