En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les compléments alimentaires pour prévenir les coups de soleil

Mis à jour : Lundi 10 Juillet 2017

Quels compléments alimentaires pour prévenir les coups de soleil ?

compléments alimentaires

Les compléments alimentaires proposés dans le cadre de la préparation au bronzage visent à lutter contre les dommages provoqués par les UV sur les cellules de la peau et à améliorer l’hydratation de la peau. Depuis 2012, de nombreuses allégations de santé relatives à la protection de la peau contre les rayons ultraviolets sont interdites pour les compléments alimentaires.

Les caroténoïdes pour prévenir les coups de soleil

Les caroténoïdes sont des pigments végétaux. Leur capacité à protéger modérément la peau contre les effets nocifs du soleil, après plusieurs semaines de traitement, n’a été que faiblement démontrée chez l’homme car la plupart des études ont été faites en laboratoire sur des cultures de cellules. En conséquence, en 2012, les autorités sanitaires européennes ont interdit aux compléments alimentaires ou aux aliments contenant des caroténoïdes de prétendre protéger la peau des effets délétères des rayons ultraviolets ou maintenir la souplesse, l’hydratation ou le bon état de la peau. Cette interdiction vaut pour le lycopène, le bêta-carotène, la lutéine et la zéaxanthine.

Concernant le bêta-carotène, une nouvelle analyse de l’étude Suvimax (voir encadré) a montré de manière significative que les femmes qui ont reçu un supplément d’antioxydants de 120 mg de vitamine C, 30 mg de vitamine E, 6 mg de bêta-carotène, 100 µg de sélénium et 20 mg de zinc, pendant plus de sept ans présentent un risque quatre fois plus élevé de développer un cancer de la peau.

L'étude Suvimax
L'étude Suvimax est une grande étude épidémiologique (13.017 personnes suivies pendant huit ans) dans le domaine de la prévention nutritionnelle des maladies chroniques. Lancée en 1994, elle vise à tester l'impact d'un apport supplémentaire en vitamines et minéraux antioxydants (bêta-carotène, vitamines E et C, zinc et sélénium), à doses nutritionnelles, dans la prévention des cancers et des maladies cardiovasculaires.
Par le nombre de sujets concernés, par son caractère national, par sa durée, l'étude Suvimax constitue également une gigantesque banque de données sur l'alimentation et la santé des Français.

Les autres substances antioxydantes pour prévenir les coups de soleil

D’autres substances destinées à neutraliser les radicaux libres sont parfois proposées dans les compléments alimentaires destinés à préparer la peau au bronzage, comme la vitamine E et le sélénium. Aucune étude n’est disponible pour confirmer cet usage. En 2012, les autorités sanitaires européennes ont interdit aux compléments alimentaires ou aux aliments contenant du sélénium de prétendre protéger la peau des ultraviolets du soleil (en association avec des vitamines, dont la vitamine E).

Les pilules bronzantes
À base de canthaxanthine, un pigment brunâtre qui s'accumule sous la peau, et de bêta-carotène, les pilules bronzantes donnent une coloration orangée à la peau. Elles n'offrent aucune protection contre les rayons UV. Par ailleurs, leur utilisation prolongée, plus d'un mois par an, peut entraîner des dépôts de canthaxanthine sur la rétine et se traduire par des troubles de la vision.

Les acides gras essentiels pour prévenir les coups de soleil

Les acides gras essentiels, oméga-3 et oméga-6, sont des constituants fondamentaux des membranes cellulaires.

Prises sous forme de compléments alimentaires, les huiles de bourrache, d'onagre ou de pépins de raisin qui contiennent des acides gras oméga-6, sont proposées pour protéger la peau des effets desséchants de l'exposition au soleil. Aucune étude n'a validé leur usage dans la protection de la peau contre les rayons ultraviolets. En 2012, les autorités sanitaires européennes ont interdit aux compléments alimentaires ou aux aliments contenant des acides gras oméga-3 des huiles de poisson de prétendre protéger la peau des ultraviolets du soleil.

Existe-t-il des risques avec les compléments alimentaires pour prévenir les coups de soleil ?

Les personnes qui fument ou qui ont cessé de fumer depuis moins d’un an ne devraient pas prendre plus de 20 mg de bêta-carotène, aliments inclus, par jour. De plus, les personnes qui ont une alimentation équilibrée et riche en antioxydants issus des fruits et légumes par exemple, devraient s’abstenir de prendre des suppléments d’antioxydants comme le bêta-carotène.

Comme pour l’ensemble des acides gras essentiels, les personnes qui prennent des médicaments anticoagulants (fluidifiants du sang), ainsi que celles qui vont subir une intervention chirurgicale doivent limiter leur consommation d’huiles riches en acides gras oméga-6.

Actualités

Le toucher des personnes atteintes d'une maladie d'Alzheimer, avec leur consentement et après avoir été prévenues, pourrait diminuer leur anxiété, les apaiser (illustration).

Communiquer avec une personne atteinte d’Alzheimer : 10 conseils à suivre, 5 erreurs à éviter

L'OCDE vient de publier un état des lieux de la santé dans les 35 pays qui la composent

Santé en France : l’OCDE dresse un état des lieux contrasté

La plupart des souches vaccinales contre la grippe sont cultivés dans des oeufs (illustration).

Grippe : la faible efficacité du vaccin liée aux mutations survenant pendant la culture dans des oeufs