En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le traitement des coups de soleil

Mis à jour : Lundi 10 Juillet 2017

Comment soigner un coup de soleil ?

Il est possible de traiter vous-même un coup de soleil, s’il n’y a pas de cloques et si la brûlure n’est trop peu étendue. Après avoir rafraîchi la zone brûlée avec de l’eau vous pouvez appliquer une pommade ou une crème contenant de l’hydrocortisone, un dermocorticoïde d’activité faible. Ces préparations peuvent être achetées sans ordonnance sur les conseils de votre pharmacien. Efficaces, elles ne doivent pas être utilisées plus de trois jours de suite ni être appliqués sur des surfaces étendues. Les effets indésirables s'observent essentiellement lors d'une utilisation prolongée ou du non-respect des précautions d'emploi.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Dermocorticoïdes

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

L’application de topiques protecteurs peut également avoir un effet calmant bénéfique. Attention, le soulagement apporté par les traitements locaux ne doit pas conduire à de nouvelles expositions intempestives !

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?