Echarde

Mis à jour : Vendredi 27 Janvier 2017

Même si elle plus douloureuse que grave, une écharde ne doit jamais être laissée en place. Avec une pince à écharde ou à épiler, elle peut souvent être retirée sans risque de complications.

Qu’est-ce qu’une écharde ?

écharde dans le doigt

Une écharde est un petit fragment pointu qui a pénétré par accident sous la peau ou sous un ongle. Sans soins, elle peut être à l’origine d’une rougeur locale et d’une vive douleur, voire d’une infection. Un petit point sombre indique souvent sa localisation.

Quelles sont les éventuelles complications ?

Si l’écharde n’est pas retirée rapidement, une infection peut se développer. En l’absence d’infection, l’écharde peut s’enkyster.

Certains oursins des pays tropicaux produisent des substances toxiques. La pénétration d’un de leurs piquants sous la peau peut entraîner une paralysie localisée.

Qu’est-ce qui peut causer des échardes ?

Le bois est souvent à l’origine d’échardes, car il peut se briser facilement en petits morceaux acérés. D’autres matériaux peuvent l’être aussi : limaille de fer, éclats de verre, épines de rosiers, piquants d’oursins, etc.

Comment prévenir les échardes ?

  • Surveillez les endroits où vous mettez les mains, en particulier au jardin.
  • Ne marchez pas pieds nus à l’extérieur ou sur un vieux parquet.
  • À la mer, mettez des sandalettes en plastique pour se baigner, s’il y a des oursins.

Quand consulter le médecin ?

  • Dès les premiers signes d’infection (rougeur, douleur, chaleur).
  • Si vous n’arrivez pas à retirer l’écharde vous-même.
  • Si elle est trop grosse ou trop profondément enfoncée.
  • Si vous êtes diabétique et que l’écharde s’est enfoncée sous le pied.
  • En cas d’échardes multiples.
  • Si l’écharde est incrustée près d’un endroit délicat ou difficile à atteindre (visage, orifices naturels, par exemple).
  • Si vous n’êtes pas à jour dans les rappels de votre vaccination antitétanique.

Ce que fait le médecin

Après avoir désinfecté la zone, le médecin retire l’écharde à l’aide d’une pince ou d’un bistouri. Il désinfecte la plaie et pose éventuellement un pansement. Il s’assure également de la vaccination antitétanique du patient.

Ce que vous pouvez faire

  • Nettoyez la plaie (un bain d’eau savonneuse chaude de quelques minutes ramollit la peau et facilite l’extraction), rincez puis désinfectez avec un antiseptique sans appuyer pour ne pas enfoncer l’écharde.
  • Retirez délicatement l’écharde avec une pince à écharde ou à épiler préalablement désinfectée à l’alcool ou à l’eau de Javel, en vous aidant d’une loupe si nécessaire. Soyez très minutieux pour ne pas la casser en deux et retirez-la dans le sens opposé à celui de sa pénétration.
  • Désinfectez à nouveau la plaie, laissez-la à l’air libre ou posez un pansement. Surveillez l’apparition des signes d’une éventuelle infection dans les jours qui suivent : rougeur, chaleur, douleur, gonflement.

Sources et références de l'article "Echarde"