En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes et le diagnostic de la gale

Mis à jour : Mardi 15 Mars 2016

Quelle est la cause de la gale ?

La gale est une maladie parasitaire de la peau due à un acarien, le sarcopte de la gale (Sarcoptes scabiei hominis). Le sarcopte, invisible à l'œil nu (moins d’un demi-millimètre), se nourrit de sang et ne survit que quelques jours loin de la peau.

La femelle fécondée creuse un sillon dans la couche la plus superficielle de l'épiderme où elle dépose ses œufs, qui éclosent en trois à cinq jours. Les larves deviennent adultes en deux à trois semaines. Une fois éclos, les sarcoptes vivent essentiellement sur la peau, ce qui explique que la gale soit aussi contagieuse par contact de personne à personne. Le nombre de parasites, de cinq à dix dans la gale commune, peut atteindre plusieurs centaines, voire plusieurs millions dans les gales profuses et hyperkératosiques.

Les démangeaisons caractéristiques de la gale sont essentiellement dues à la réaction immunitaire contre les sarcoptes. Pour cette raison, les personnes infectées pour la première fois par la gale ne ressentent de symptômes que deux à trois semaines après la contamination (le temps que leur système immunitaire réagisse). Mais les personnes qui ont déjà eu la gale commencent à se gratter trois ou quatre jours après une recontamination car leur système immunitaire reconnaît rapidement le parasite.

Comment attrape-t-on la gale ?

La gale se transmet essentiellement par contact physique direct (peau contre peau), le plus souvent lors de rapports sexuels ce qui en fait une infection sexuellement transmissible (IST, anciennement MST). Plus le contact est long, avec présence de chaleur et d’humidité, plus le risque de transmission est élevé. La contamination par des objets inertes (vêtements, draps, etc.) est possible mais limitée car le parasite ne survit que quelques jours loin de la peau et il est tué par un lavage au-delà de 55°C. Parce que le sarcopte creuse des sillons dans la peau, il résiste au savon ou aux bains.

Les animaux ont des formes particulières de gale qui peuvent contaminer l’homme, mais les parasites des animaux sont rapidement éliminés par le système immunitaire humain et les gales animales ne provoquent pas de symptômes chez l’homme.

Peut-on prévenir la gale ?
La prévention de la gale est difficile, sauf à s'abstenir de tout contact physique avec d'autres personnes.

Comment diagnostique-t-on la gale ?

Le diagnostic de la gale commune repose sur l’observation des symptômes et des lésions de la peau (les sillons ou les vésicules). Leur localisation sur le corps peut évoquer la gale : espaces entre les doigts, peau fine des poignets, coudes, aisselles, fesses, organes génitaux, seins chez la femme. Le dos et le visage sont habituellement épargnés.

En cas de doute, un grattage de la peau au niveau des sillons permet parfois d'identifier le sarcopte au microscope, mais un résultat négatif n'élimine pas le diagnostic, la recherche étant difficile en dehors des formes profuses et hyperkératosiques.

Parfois, le médecin peut effectuer un test avec de l’encre de Chine. L’encre est appliquée sur les régions de la peau qui démangent et qui sont rouges. Puis l’encre est lavée à l’alcool. Si des sillons sont présents, ils retiennent l’encre et apparaissent noirs.

Actualités

Le jeûne et les régimes restrictifs ne sont pas recommandés pour prévenir ou guérir le cancer (illustration).

Cancer : le jeûne et les régimes restrictifs non recommandés faute de démonstration de leur utilité

Les corticoïdes inhalés sont le traitement de fond de référence de l'asthme modéré de l'enfant (illustration).

Asthme de l'enfant : impact de la prise de corticoïdes, inhalés ou non, sur le risque de fractures

Les arrêts cardiaques pendant ou juste après l'amour restent rares (illustration).

Arrêt cardiaque lié à l’acte sexuel : peu fréquent mais de mauvais pronostic malgré la présence d’un