Symptômes et complications de l'impétigo

Mis à jour : Mardi 08 Octobre 2019

Quels sont les symptômes de l'impétigo ?

L’impétigo se manifeste sous diverses formes selon l’âge du patient. Dans tous les cas, après une période d’incubation d’environ une semaine, il débute par l’apparition de vésicules qui évoluent le plus souvent sous forme de croûtes.

Les symptômes de l'impétigo chez les enfants

Selon l’âge de l’enfant, l’impétigo prend une forme plus ou moins invasive et sévère.

L'impétigo croûteux des enfants

Dans environ 70 % des cas, l’impétigo des enfants prend une forme dite « croûteuse ». Des vésicules apparaissent d’abord, le plus souvent autour du nez et de la bouche, mais également au niveau du cuir chevelu, des bras ou des jambes, selon l’existence éventuelle de lésions de grattage sur ces parties du corps. Parfois, les vésicules sont très nombreuses et plutôt sèches. On parle alors d’impétigo « miliaire ».

Ces vésicules donnent naissance à des croûtes jaunâtres et luisantes qui ressemblent à du miel cristallisé (les « croûtes mélicériques »). Du fait d’une inflammation locale de la peau, le pourtour des lésions croûteuses est rouge. Les démangeaisons sont rares et l’enfant ne présente pas de fièvre. Les ganglions qui drainent la zone infectée peuvent être enflés.

Dans la plupart des cas, ces lésions tendent à disparaître en deux semaines, même sans traitement (mais il est préférable de traiter pour éviter les complications et limiter la transmission à d’autres enfants). Elles ne laissent pas de cicatrices.

L'impétigo bulleux des nourrissons

Chez les enfants de moins de deux ans, l’impétigo provoqué par le staphylocoque doré peut prendre une forme particulière, la forme « bulleuse », plus sévère que la forme croûteuse. Une grosse vésicule apparaît (similaire à une ampoule), le plus souvent sur le tronc, la région du périnée (entre l’anus et les organes génitaux), les pieds ou les mains. Cette ampoule aux contours rouges se déchire et laisse couler un liquide qui va contaminer d’autres zones du corps et créer d’autres ampoules de plus en plus larges.

Le nourrisson est fatigué, il peut présenter une fièvre modérée, voire de la diarrhée.

Dans certains cas, l’impétigo bulleux peut évoluer en « épidermolyse staphylococcique aiguë » (ou syndrome de la peau ébouillantée). Le staphylocoque doré sécrète des toxines, les « exfoliatines », qui provoquent la nécrose et le décollement de l’épiderme : au moindre frottement, la peau part en lambeaux. Cette complication s’accompagne généralement de fièvre et de déshydratation.

L’impétigo bulleux nécessite une consultation médicale rapide, en particulier chez un nourrisson de moins de six mois.

Les symptômes de l'impétigo chez les adultes

Chez les adultes à risque, l’impétigo se traduit, lorsqu’il n’est pas traité rapidement, par l’apparition de croûtes larges et noirâtres de dix à vingt millimètres de diamètre qui évoluent en ulcère douloureux (on parle d’« ecthyma »), le plus souvent sur les jambes. Cette forme profonde d’impétigo peut se compliquer en lymphangite (une inflammation des vaisseaux lymphatiques de la jambe, responsable d’un gonflement le long du trajet de ces vaisseaux), voire en septicémie (infection du sang). Elle est le plus souvent due à Streptococcus pyogenes.

Quelles sont les complications de l'impétigo ?

Les impétigos dus aux streptocoques peuvent se compliquer d’une atteinte des reins, la glomérulonéphrite aiguë. Elle est due à la sécrétion d’une protéine toxique par certains streptocoques.

Sans traitement, l’impétigo peut également se compliquer d’un abcès, d’une lymphangite, de pneumonie, d’arthrite, ou de septicémie.

Quand consulter un médecin en cas d'impétigo chez un enfant ?

En cas d’impétigo chez un enfant, la consultation d’un médecin doit être faite sans attendre :

  • chez un enfant de moins de six mois ;
  • en cas d’impétigo bulleux ;
  • si l’enfant a de la fièvre ;
  • s’il y a plus de cinq lésions présentes ;
  • si l’impétigo s’étend rapidement.

Dans tous les cas, un traitement local ou général est nécessaire. Pensez à signaler l’impétigo de votre enfant aux collectivités qu’il fréquente habituellement.

Actualités

Entre 2006 et 2017, la prescription d'opioïdes forts a augmenté d'environ 150 % en France

Restriction de la durée de prescription de tramadol : retour sur les raisons de cette décision

 La couverture vaccinale contre l'infection à HPV est particulièrement faible en France (illustration).

Vaccin anti-HPV : état des lieux français et leçons danoises

Pas de problème majeur en France concernant les apports en fer et en folates, mais des actions de prévention ciblées cependant nécessaires (illustration).

Attention aux carences en fer et en folates : les messages de l’étude nationale Esteban