Causes et prévention des mycoses cutanées

Mis à jour : Jeudi 05 Avril 2018

Quelles sont les causes des mycoses de la peau ?

Les mycoses sont dues à des champignons minuscules, des micro-organismes que l’on trouve partout. Certains peuvent pousser sur la couche superficielle de la peau. Leur développement est accéléré par la chaleur humide ; ils affectent donc plus particulièrement les plis de la peau et les pieds, mais aussi les ongles et les organes génitaux. Trois groupes de champignons microscopiques sont responsables de mycoses de peau et des ongles :

  • Les levures. Le plus courant de ces champignons microscopiques est Candida albicans, qui vit normalement en équilibre avec la peau et les muqueuses mais qui, dans certaines circonstances, se développe exagérément et provoque des symptômes. Pour cette raison, on parle souvent de candidose cutanée ou d’infection candidosique. ). Malassezia furfur est une levure responsable du pityriasis versicolor.
  • Les dermatophytes (trichophyton sp., epidermophyton sp., microsporum sp.). Ils touchent le plus souvent la peau, notamment celles des pieds (mycose appelée pied d’athlète)
  • Les moisissures. Elles peuvent être parfois responsables de mycoses des ongles (onychomycoses), mais elles sont surtout responsables de mycoses profondes graves chez les personnes immunodéprimées.

La contagion se fait par contact de personne à personne et par contact direct avec des surfaces ou des objets porteurs du champignon, comme par exemple le sol des salles de gymnastique, des douches ou des piscines, les moquettes des hôtels et les claies en bois des saunas.

Quels sont les facteurs favorisant ?

    Certains facteurs sont susceptibles de favoriser le développement des champignons :
  • l’humidité et/ou la macération dues par exemple à une transpiration excessive, le port de chaussures fermées ou à l’utilisation de couches chez le nourrisson ;
  • une hygiène inadaptée (insuffisante ou au contraire exagérée) ;
  • la pratique de certains sports (sport de contact, natation ou autres sports pratiqués en piscine…) ;
  • certains traitements médicamenteux (antibiotiques, médicaments qui affaiblissent le système immunitaire, anti-inflammatoires…) ;
  • certains états ou maladies : grossesse, obésité, diabète, troubles circulatoires.

Comment prévenir les mycoses cutanées ?

    Quelques mesures sont recommandées pour éviter la transmission et le développement des mycoses :
  • Ne vous déplacez pas pieds nus dans des lieux publics (piscines, saunas, salles de gymnastique, etc.).
  • Séchez bien vos pieds (entre les orteils) et les plis de votre peau. Aidez-vous, si vous êtes pressé, d’un séchoir en position tiède.
  • Utilisez du savon non alcalin, qui protège la couche acide naturelle de la peau.
  • Portez des vêtements et des chaussures qui laissent passer l’air et dans lesquels vous ne transpirez pas.

Actualités

VIDAL vous souhaite un très bel été !

Très bel été à tous !

Vigilance et accompagnement, des éléments-clés en médecine gériatrique (illustration).

Patients âgés, COVID-19 et fortes chaleurs : des mesures spécifiques

Une étude menée par l'armée suisse montre que les mesures barrières semblent prévenir l'apparition de symptômes en cas d'infection (illustration).

COVID-19 : les mesures barrières préviennent-elles l’apparition de symptômes en cas d’infection ?