En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de traumatisme des ongles ?

Mis à jour : Jeudi 05 Juillet 2018

Que faire lorsqu’on s’est blessé un ongle ?

  • Si le doigt a été coincé, passez-le sous l’eau froide pendant cinq minutes pour soulager la douleur. Appliquez une pommade contre les coups (de type pommade à l’arnica) et posez un pansement. S’il semble prêt à tomber, n’y touchez pas, posez un pansement et consultez votre médecin.
  • En cas de plaie, nettoyez l’ongle à l’eau savonneuse, rincez, désinfectez avec un antiseptique incolore et non alcoolisé et protégez-le avec un pansement en attendant d’aller chez le médecin.
  • En cas d’ongle incarné, trempez votre pied dans de l'eau chaude pendant 10 à 20 minutes, trois fois par jour. Appliquez un antiseptique à usage local. Insérez, entre le coin de l'ongle incarné et la peau, un petit morceau de coton pour empêcher l'ongle de pénétrer dans la peau. Laissez l'ongle incarné à l'air libre le plus souvent possible. Au fur et à mesure que l'ongle incarné pousse, coupez-le bien droit.
Conduite à tenir en cas d’ongle incarné
  Les symptômes persistent malgré les soins.
  Des signes d’infection sont apparus (gonflement, rougeur, pus, douleur intense).
  La personne a de la fièvre.
  Une trainée rougeâtre et douloureuse est apparue le long du pied ou du mollet (sous la peau, signe d’une lymphangite).
  La personne souffre de diabète, d’artérite des jambes, de maladie des valves du cœur ou d’immunodépression.
  Un bourgeon rouge s’est formé sur le bourrelet qui entoure l’ongle (botryomycome).
  Si un ongle est douloureux, bleu, retourné ou arraché.
  L’ongle incarné est peu douloureux.
  La personne ne présente pas de maladie chronique justifiant une attitude prudente (diabète, artérite des jambes, maladie des valves du cœur, immunodépression).
Légende
alt Consultez un médecin dans la journée.
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.
Conduite à tenir en cas de traumatisme des ongles
  Si un ongle est douloureux, bleu, retourné ou arraché.
  S'il y a des signes d'infection (rougeur, chaleur, douleur, pus).
  Dès les premiers signes d'ongle incarné.
  Si vous êtes diabétique.
  Si l'ongle est modérément douloureux.
Légende
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de traumatismes d’un ongle ?

Le médecin va désinfecter l’ongle, le retailler au besoin, puis poser un pansement. S’il est bleu, il peut soulager la douleur en évacuant le sang par un trou fait dans l’ongle, après désinfection, à l’aide d’une aiguille stérile ou d’un trombone chauffé à la flamme.

Dans certains cas peu fréquents où l’arrachement est important, il vaut mieux retirer l’ongle en totalité sous anesthésie ; il repoussera parfaitement sain. La repousse complète d'un ongle du pied prend dix à dix-huit mois.

Si le tissu autour de l'ongle est infecté, il peut décider de prescrire un traitement antibiotique.

En cas d'ongle incarné, il prescrit des soins de podologie. Le pédicure-podologue soulage la douleur de l'ongle incarné en posant des mèches sur les bords de l’ongle (pour empêcher l’ongle de pénétrer la chair) et, éventuellement, en coupant largement l’ongle pour enlever la partie qui s’enfonce. Il peut également corriger l'hypercourbure de l'ongle de façon à éviter une récidive, ce qui peut prendre plusieurs mois. Une interruption trop rapide du traitement est fréquemment suivie de récidive. En cas de conflit entre le premier et le second orteil, un séparateur d'orteils peut être prescrit.

Lorsque l'ongle incarné a provoqué l'apparition d'un bourgeon charnu (botryomycome), il est nécessaire de le brûler avec un crayon au nitrate ou l'application de froid (cryothérapie).

Lorsque les traitements médicaux et les soins de podologie de l'ongle incarné ne suffisent pas, une intervention chirurgicale est nécessaire, sous anesthésie locale.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité