En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de traumatisme des ongles ?

Mis à jour : Lundi 11 Mars 2013

Que faire lorsqu’on s’est blessé un ongle ?

  • Si le doigt a été coincé, passez-le sous l’eau froide pendant cinq minutes pour soulager la douleur. Appliquez une pommade contre les coups (de type pommade à l’arnica) et posez un pansement. S’il semble prêt à tomber, n’y touchez pas, posez un pansement et consultez votre médecin.
  • En cas de plaie, nettoyez l’ongle à l’eau savonneuse, rincez, désinfectez avec un antiseptique incolore et non alcoolisé et protégez-le avec un pansement en attendant d’aller chez le médecin.
Conduite à tenir en cas de traumatisme des ongles
  Si un ongle est douloureux, bleu, retourné ou arraché.
  S'il y a des signes d'infection (rougeur, chaleur, douleur, pus).
  Dès les premiers signes d'ongle incarné.
  Si vous êtes diabétique.
  Si l'ongle est modérément douloureux.
Légende
Consultez un médecin dans les jours qui viennent.
Il est possible de s’automédiquer.

Que fait le médecin en cas de traumatismes d’un ongle ?

Le médecin va désinfecter l’ongle, le retailler au besoin, puis poser un pansement. S’il est bleu, il peut soulager la douleur en évacuant le sang par un trou fait dans l’ongle, après désinfection, à l’aide d’une aiguille stérile ou d’un trombone chauffé à la flamme.

Dans certains cas peu fréquents où l’arrachement est important, il vaut mieux retirer l’ongle en totalité sous anesthésie ; il repoussera parfaitement sain.

Actualités

Les douleurs éprouvées par de nombreuses femmes pendant des rapports sexuels peuvent d'être d'origine physique et/ou psychologique (illustration).

Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunies) : diagnostic et prise en charge

La prescription prophylactique d'IPP augmente le risque de pneumonie et de diarrhée à clostridies en soins intensifs

IPP en prévention des saignements digestifs chez les patients hospitalisés : examen de leur utilité

Attaque d'une cellule cancéreuse (en vert) par deux lymphocytes T (en bleu) modifiés par une immunothérapie (illustration numérique).

Immunothérapie contre le cancer : prometteuse, mais "attention aux emballements" (The Lancet)