En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment réagir en cas de piqûre d’animaux ?

Mis à jour : Lundi 20 Février 2017

Que faire en cas de piqûre d’insecte ?

  • Ne vous grattez pas : cela accentue ensuite la démangeaison, surtout en cas de piqûre de moustique. Pour vous soulager, frottez simplement et doucement la paume de votre main sur les piqûres. Tant que la réaction de la peau reste limitée, vous pouvez calmer les démangeaisons avec un médicament approprié.
  • Humectez l’endroit de la piqûre pour rafraîchir la peau et calmer la démangeaison.
  • Si possible, appliquez de la glace (enveloppée dans un torchon par exemple). Cela soulagera la plupart des douleurs dues à des piqûres. Attention de ne pas laisser la glace plus de quinze à vingt minutes.
  • En cas de piqûre d’abeille, enlevez avec précaution le dard s’il est resté dans la peau. Evitez surtout d’écraser la poche à venin si elle y est encore accrochée.
  • Si une tique est attachée à la peau, il faut l’extraire en prenant soin de retirer la tête (l’utilisation d’un tire-tique, disponible en pharmacie, rend ce geste simple et sûr), puis de désinfecter la piqûre. Pour retirer la tique, il ne faut jamais utiliser de substances de type alcool, éther, vaseline ou essence en raison du risque de régurgitation de la tique qui augmente le risque de transmission de Borrelia, l’agent de la maladie de Lyme. La zone de la piqûre doit être surveillée pendant au moins un mois pour dépister rapidement l'apparition d'une éventuelle rougeur.
  • En cas de piqûre d’araignée, le mieux est de voir un médecin.
  • En France, aucun scorpion n’est dangereux. Appliquez de la glace sur la piqûre.
  • En cas de piqûres d’aoûtats, prenez une douche chaude. Si vous êtes sûr qu’il s’agit d’aoûtats, vous pouvez appliquer de la poudre Aphtiria.
Conduite à tenir en cas de piqûre d’animaux
  alt Si l'on constate la présence de démangeaisons généralisées, ou de plaques rouges sur la peau, ou d'un gonflement du visage ou de la langue, ou d'une sensation de malaise ou une gêne pour respirer.
  alt Si la personne a été piquée dans la gorge.
  alt Si la piqûre entraîne pour la première fois d'importantes réactions de la peau (rougeur, démangeaisons intenses).
  alt Si la victime est un bébé ou un enfant.
  alt Si la personne se sait allergique à certaines piqûres d'animaux.
  alt Si la personne a été piquée dans la bouche ou au cou.
  alt Si les piqûres provoquent une réaction localisée d'intensité habituelle.
Légende
alt Si 15 ou 112 est indiqué, appelez immédiatement le service d’aide médicale d’urgence (SAMU) en composant le 15 ou le 112.
Si 15 ou 112 n'est pas indiqué, appelez votre médecin traitant immédiatement, ou rendez-vous au service d’urgence le plus proche.
Dans le doute, n’hésitez JAMAIS à appeler le 15 ou le 112.
alt Consultez un médecin dans la journée.
alt Il est possible de s’automédiquer.

Que faire en cas de piqûre d’animaux marins ?

  • Si des tentacules de méduse sont restés sur la peau, retirez-les en prenant soin de ne pas les frotter (cela ferait éclater davantage de poches). Rincez à l’eau très chaude.
  • Essayez de retirer les piquants d’oursin avec une petite pince, ou une aiguille fine désinfectée, puis désinfectez la plaie.
  • En cas de piqûre par un poisson venimeux, faites tremper la partie piquée dans de l’eau la plus chaude possible pour détruire les principes actifs des venins. Vous pouvez également approcher le bout incandescent d’une cigarette tout près de la piqûre (sans brûler la peau !). La chaleur détruit le venin.

Que fait le médecin en cas de piqûre d’animal ?

En présence d’une forte réaction allergique, il intervient avec le médicament adéquat (par exemple de la cortisone ou de l’adrénaline). Contre les démangeaisons douloureuses, les boursouflures et les réactions allergiques légères, il prescrit un médicament approprié.

Actualités

Le jeûne et les régimes restrictifs ne sont pas recommandés pour prévenir ou guérir le cancer (illustration).

Cancer : le jeûne et les régimes restrictifs non recommandés faute de démonstration de leur utilité

Les corticoïdes inhalés sont le traitement de fond de référence de l'asthme modéré de l'enfant (illustration).

Asthme de l'enfant : impact de la prise de corticoïdes, inhalés ou non, sur le risque de fractures

Les arrêts cardiaques pendant ou juste après l'amour restent rares (illustration).

Arrêt cardiaque lié à l’acte sexuel : peu fréquent mais de mauvais pronostic malgré la présence d’un