En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le traitement des piqûres d’animaux

Mis à jour : Lundi 20 Février 2017

Comment soulager les piqûres d’insectes et d’autres animaux ?

    En cas de réaction localisée à une piqûre d’animal, des traitements locaux permettent de calmer les démangeaisons.

    Les dermocorticoïdes sont largement utilisés sur prescription médicale pour traiter de nombreuses maladies de la peau lorsque celles-ci sont associées à une inflammation, notamment les piqûres d'insectes. Il existe en pharmacie des préparations vendues sans ordonnance à base d'hydrocortisone et réservées aux traitements de moins de trois jours des démangeaisons dues aux piqûres d'insectes et des coups de soleil peu étendus. Elles ne doivent pas être utilisées sans avis médical pour traiter d'autres problèmes médicaux.

    Légende
    Médicament générique
    Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

    Les antihistaminiques H1 en crème ou en gel peuvent être proposés. Les données prouvant leur efficacité sont limitées. Ils exposent à un risque de réaction allergique : si les démangeaisons persistent ou s’aggravent, il se peut qu'elles soient dues à une allergie à l’antihistaminique.

    Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

    Antiprurigineux locaux : antihistaminiques

    Légende
    Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

    D'autres traitements locaux contiennent diverses substances, notamment des anesthésiques locaux dont le rôle est d'engourdir les extrémités nerveuses présentes sous la peau.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Antiparasitaires externes

Autres antiprurigineux locaux

Protecteurs cutanés

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Actualités

Après un diagnostic initial erroné de diabète de type 2, Theresa May, Premier Ministre britannique, a été diagnostiquée à l'âge de 58 ans d'un diabète de type 1 (illustration : Photographie de Steve Parsons / PA, 2013, The Guardian).

Diagnostic d'un diabète après 30 ans : il faudrait toujours envisager la possibilité d'un type 1

Le jeûne et les régimes restrictifs ne sont pas recommandés pour prévenir ou guérir le cancer (illustration).

Cancer : le jeûne et les régimes restrictifs non recommandés faute de démonstration de leur utilité

Les corticoïdes inhalés sont le traitement de fond de référence de l'asthme modéré de l'enfant (illustration).

Asthme de l'enfant : impact de la prise de corticoïdes, inhalés ou non, sur le risque de fractures