En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les symptômes et les causes de l’anxiété

Mis à jour : Mardi 24 Novembre 2015

Comment se manifeste l’anxiété ?

Les symptômes psychiques

L’anxiété se manifeste par un sentiment diffus d’inquiétude qui a des répercussions négatives sur le quotidien. La personne ressent de la peur et de l’angoisse face à la plupart des événements de la vie et craint toujours l’arrivée d’une catastrophe. Même lorsque les choses vont bien, elle se dit que cela ne va pas durer. Elle est fatiguée, irritable, a du mal à se concentrer et se sent incapable de contrôler les situations qui se présentent. Parfois, elle s’isole par peur de ne pas avoir le contrôle de ce qui l’entoure (anxiété sociale).

Parfois, la personne angoissée cherche à échapper à sa peur du lendemain en devenant hyperactive, en se lançant dans une fuite en avant qui lui permet d’avoir l’impression de contrôler ce que l’avenir lui réserve.

Les symptômes physiques

Les symptômes physiques sont variés et nombreux : troubles du sommeil, douleurs musculaires, palpitations, tremblements, mains moites, vertiges, frissons, maux de tête ou maux de ventre, diarrhée ou constipation, sensation de serrement au niveau de la poitrine, impression d’étouffer, nœud à l’estomac ou à la gorge, spasmophilie, envie constante d’uriner, etc.

Le cas de la spasmophilie

La spasmophilie est une trop grande sensibilité émotionnelle qui se manifeste par une crise subite, regroupant un ensemble de symptômes très variés : paupières et muscles du visage qui tressaillent, sensation de vertiges et évanouissements, fourmillements, perte de la sensibilité dans les mains, paralysie des doigts, sensation d’étouffer, palpitations, par exemple. Pour les psychiatres, la spasmophilie est une manifestation des troubles anxieux.

Quelles sont les causes de l’anxiété ?

    Des facteurs bien identifiés peuvent provoquer des états d’anxiété, parmi lesquels :
  • une situation de stress avec épuisement physique ou psychique, par exemple un stress chronique au travail ;
  • une maladie ou un décès dans la famille ou dans le cercle d’amis ;
  • une situation professionnelle précaire ;
  • une nouvelle étape de la vie (comme un départ à la retraite, un divorce, le départ d’un enfant de la maison) ;
  • les changements hormonaux de la ménopause ;
  • une expérience négative (une agression physique, par exemple) ;
  • des affections psychiques telles que la dépression ou la schizophrénie.

Du point de vue de la psychanalyse, l’anxiété traduirait l’existence de conflits inconscients non résolus à des stades fondamentaux du développement de l’enfant. Ces conflits, parmi lesquels figurent l’angoisse de séparation et la crainte de perdre un être aimé, peuvent émerger de façon spontanée ou à la suite d’une expérience traumatisante particulière.

 

Commentaires (90)

Le 15/01/2019 à 16:06
avatar doc eric
doc eric Médecin - Médecine générale
Bonjour

je suis MG

je tiens a rappeler que toutes les BDZ et tous les hypnotiques sont a present PICTO 3 ( depuis 03/2017 ) .

Donc la conduite est INTERDITE et non plus deconseillée .

C'est médicolégal : cf volet pénal en cas d'accident ou de controle ( au meme titre que Alcool et Canabis).

Votre fiche d' info ( tres bien faite par ailleurs ) est a mettre a jour

8 5
Le 02/03/2018 à 12:35
avatar Gianluca
Gianluca Profession non médicale / Autre
Le traitement suivant a été prescrit à mon épouse qui souffre d'anxiété généralisée depuis plusieurs années:

cymbalta et stablon

à la lecture des leurs actions respectives, il semblerait qu'ils soient antagoniste !!!

A votre avis ?

20 7
Le 06/03/2018 à 10:36
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Vous avez mal lu ou mal compris.

7 15
Le 01/01/2018 à 04:34
avatar marjo0404
marjo0404 Profession non médicale / Autre
bonsoir depuis 3 ans je fais des crises dangoisses mais la je pense que sa cest transformer en anxiete generalise jai une boule a la gorge et poiteine serrer en permanence donc je pense au pire et la sueur nausee peur de mourir et plein dautre chose jen est marre car je peux olus rien faire jai peur de tout qui pour maider svp cets plus vivable

41 19
Le 02/01/2018 à 11:16
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Je ne peux que compatir pour cette année qui débute bien mal pour vous, mais le seul conseil intelligent est de consulter un professionnel de santé qui pourra vous aider. Sur un forum, nous sommes impuissants pour vous aider.

16 15
Le 23/07/2017 à 21:32
avatar blockchain
blockchain Profession non médicale / Autre
A lire le commentaire d'appache4, il ne faudrait donc rien prescrire et laisser les anxieux dans leurs cocons de peurs ? C'est n'importe quoi. Et c'est à un psychiatre de choisir les bons médicaments, s'il pense que les neuroleptiques sont nécessaires, ils le sont. Votre avis anxiogène et sans base forte devrait être supprimé surtout sur un sujet destinés à des personnes qui souffrent.

28 14
Le 25/07/2017 à 10:12
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Appache4 exprime un point de vue en criant (majuscules) et je pense que les lecteurs sauront faire le tri entre des vociférations et une information pertinentes.

9 8
Le 29/06/2016 à 19:15
avatar appache4
appache4
LE CLORAZ2PATE 50 pourquoi a-t-il été mis comme stupéfianT? ET même supprimé,!!
Quand aux neuroleptiques cités bonjour les dégats,
FORCEMENT QUAND ON PRESCRIT UNE BZD ON PENSE AUX PATHOLOGIES QUI CONTRINDIQUENT CES MEDICAMENTS
EN CAS DE DEPRESSION RESPIRATOIRE CELA RELEVE DE L'INCONSCIENCE, et pourtant c'est prescrit, et pire c'est même vendu par des pharmaciens!! etc....

19 9
Le 22/06/2016 à 17:07
avatar Mohamed LAAMIM
Mohamed LAAMIM Médecin
SACHANT QUE LES AFFECTIONS CHRONIQUES SONT SOUVENT ANXIOGENES VOIRE DEPRESSOGENES EN PATHOLOGIE RESPIRATOIRE LES CRISES DE SUFFOCATION GENERENTDES TROUBLES D AGITATION ET MEME UNE AGGRESSIVITE REDOUTABLE QU EST CE QU ON PRECONISE AFIN DE NE PAS DEPRIMER LA RESPIRATION

16 6
Le 24/06/2016 à 17:17
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

C'est en agissant sur l'anxiété et sa cause (écoute, conseils, médicaments si besoin, type anxiolytiques en cure courte, ou antidépresseurs si dépression sous-jacente, par exemple), que les crises s'espaceront, voire s'arrêteront, ce qui arrêtera aussi la suffocation que vous décrivez...

27 2
Le 18/06/2016 à 11:30
avatar N'Guessan-Simone N'DRI
N'Guessan-Simone N'DRI Pharmacien
L'Atarax n'est il pas prescrit dans les cas d'allergie de prurit cutané

13 4
Le 21/06/2016 à 16:40
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Atarax a plusieurs indications dans différents domaines :
- Manifestations mineures de l'anxiété.
- Prémédication à l'anesthésie générale.
- Traitement symptomatique de l'urticaire
- traitement de deuxième intention des insomnies d'endormissement
(http://eurekasante.vidal.fr/...)

9 4
Le 18/06/2016 à 10:09
avatar Lotfi DIB
Lotfi DIB Médecin
la plus grande anxiété de l'enfant est la séparation avec ses parents et donc une absence de protection .Pour
cela il faut habituer l'enfant à des sorties et le laisser seul 20 minutes chez des parents surtout ceux qui ont des enfants et le reprendre par la suite et ainsi de suite avec des temps de plus en plus longs et n'aura plus peur lorsqu'il se retrouvera à l'école.

7 4
Le 18/06/2016 à 09:58
avatar Lotfi DIB
Lotfi DIB Médecin
n'oublions pas 15 minutes de sport!!!

13 4
Le 18/06/2016 à 01:12
avatar zor
zor
Bonsoir, je suis neurologue libéral et je peux dire que ce symptôme touche tout les ages à des degrés variables lié à un problème social, professionnel et parfois à une pathologie organique motif de consultation. A mon avis la thérapeutique doit commencer par des molécules simples avec moins d'effet indésirable en tenant compte de l'age du malade de ses antécédents, associée à la psychothérapie, sport, musique etc .. . Moi j'ai de bons résultats avec les neuroleptique (Dogmatil) chez l'enfant et le sujet âgé , les antidépresseurs (Escitalopram, Paroxetine) parfois les benzodiazepines (Lexomil) chez l'ado et l'adulte jeune actif.
De manière générale je pense qu'avant de prescrire un traitement il faut bien écouter son malade , l'interroger sur tout les détails de sa vie socioprofessionnelle car souvent ce symptôme banal peut cacher un problème organique ou métabolique, hormonal en particulier.

66 10
Lire tous les commentaires

Actualités

Granules homéopathiques (illustration).

Déremboursement des spécialités homéopathiques en 2021

Hommage à Jean-Philippe, notre ami et notre collègue, qui nous a quittés bien trop tôt.

Poussière d’étoiles...

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...