En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Êtes-vous dépressif ?

Mis à jour : Lundi 09 Mai 2016

Le test MINI

Ce test, appelé MINI (Mini International Neuropsychiatric Interview), permet d’évaluer si vous êtes dans une phase dépressive. Si c’est le cas, consultez un médecin sans attendre.

Au cours du dernier mois, avez-vous eu une période, d'une durée d'au moins deux semaines, pendant laquelle :
alt Vous vous êtes senti triste, cafardeux ou déprimé, une bonne partie de la journée, et ce, presque tous les jours ?
alt Vous aviez presque tout le temps le sentiment de n'avoir goût à rien, d'avoir perdu l'intérêt ou le plaisir pour les choses qui vous plaisent habituellement ?
       
Si vous avez répondu NON à ces deux questions, vous ne traversez sûrement pas une phase dépressive. En revanche, si vous avez répondu OUI à au moins l'une de ces deux questions, répondez aux questions suivantes en cochant OUI ou NON, puis cliquez sur "Résultat" :
alt Votre appétit a-t-il notablement changé, avez-vous pris ou perdu du poids sans en avoir l'intention ?
alt Avez-vous des troubles du sommeil (endormissement difficile, réveil au milieu de la nuit ou très tôt le matin, difficulté à se lever) presque toutes les nuits ?
alt Parlez-vous ou vous déplacez-vous plus lentement que l'habitude, ou, au contraire, vous sentez-vous agité et avez-vous du mal à rester en place ?
alt Vous sentez-vous presque tout le temps fatigué, sans énergie ?
alt Manquez-vous de confiance en vous-même, ou vous sentez-vous sans valeur, voire inférieur aux autres ?
alt Vous êtes-vous fait des reproches ou vous êtes-vous senti coupable ?
alt Avez-vous du mal à vous concentrer, ou à prendre des décisions ?
alt Avez-vous eu à plusieurs reprises des idées noires, comme penser qu'il vaudrait mieux que vous soyez mort, ou avez-vous pensé à vous faire du mal ?
       
       
alt
 

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?