En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le traitement des jambes sans repos

Mis à jour : Mardi 20 Septembre 2011

Comment soigne-t-on les jambes sans repos ?

Lorsqu'il s'accompagne de troubles gênants (insomnie, retentissement sur la vie quotidienne), le syndrome des jambes sans repos peut bénéficier d’un traitement médicamenteux. Des médicaments utilisés dans la maladie de Parkinson (antiparkinsoniens de la famille des agonistes dopaminergiques) permettent de diminuer les mouvements des jambes pendant la nuit chez les personnes atteintes de ce syndrome. Ces médicaments ne sont pas pris en charge par l’Assurance maladie dans cette indication. Le bénéfice à long terme du ropinirole (ADARTREL et ses génériques) n’a pas été établi.

Dans certains cas, le médecin peut également prescrire des médicaments contre la douleur, des anxiolytiques ou des sédatifs. Si une anémie par carence de fer a été diagnostiquée, il prescrit des suppléments de fer.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Antiparkinsoniens : pramipexole

Antiparkinsoniens : rotigotine

Légende
Médicament générique

Actualités

Les bonnes pratiques de tatouage permettent de limiter, mais non supprimer, les risques d'effets indésirables, immédiats ou à long terme (illustration).

Tatouages, détatouages, faux ongles… : comment réduire les risques pour la santé ?

Les patients atteints d'un cancer utilisant exclusivement des thérapies

Etude sur plusieurs cancers : remplacer les traitements modernes par des "médecines alternatives" tue

Chez les personnes souffrant à la fois d'une HTA et d'une insuffisance rénale chronique, les bénéfices d'un traitement antihypertenseur intensif semblent supérieurs aux risques (illustration).

HTA et insuffisance rénale chronique : peut-on intensifier le traitement antihypertenseur ?