Comment aider une personne qui souffre de TOC ?

Mis à jour : Lundi 17 Décembre 2018

Comment soutenir une personne qui a des TOC ?

Les proches doivent se montrer compréhensifs, faire preuve de tolérance et de soutien. La colère et le ressentiment ne font qu’aggraver les troubles obsessionnels compulsifs. Il ne faut pas se moquer des comportements du malade, même s’ils semblent complètement ridicules. Il est inutile et néfaste de l’empêcher d’accomplir ses rituels. Mieux vaut l’inciter à se faire soigner et le soutenir dans sa thérapie comportementale et son traitement médicamenteux.

La vie quotidienne avec une personne atteinte de trouble obsessionnel compulsif est parfois très difficile. Il n’est pas interdit d’en avoir assez et de l’exprimer. Cette réaction peut faire prendre conscience à la personne souffrant de TOC qu’elle a vraiment besoin d’être traitée.

Il existe une association de personnes souffrant de troubles obsessionnels et compulsifs, l'AFTOC, qui propose information et soutien aux personnes et aux familles touchées par ce trouble anxieux.

Actualités

VIDAL vous souhaite un très bel été !

Très bel été à tous !

Vigilance et accompagnement, des éléments-clés en médecine gériatrique (illustration).

Patients âgés, COVID-19 et fortes chaleurs : des mesures spécifiques

Une étude menée par l'armée suisse montre que les mesures barrières semblent prévenir l'apparition de symptômes en cas d'infection (illustration).

COVID-19 : les mesures barrières préviennent-elles l’apparition de symptômes en cas d’infection ?