En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes des attaques de panique

Mis à jour : Mercredi 09 Septembre 2015

Quelles sont les causes des troubles paniques ?

L’apparition de crises d’angoisse résulterait d’une combinaison de facteurs génétiques, biologiques et psychologiques. L’hérédité semble jouer un rôle. Chez la majorité des personnes touchées, d’autres membres de la famille sont également victimes d’attaques de panique. Les patients sujets aux troubles paniques seraient également enclins à exagérer l’importance à donner aux réactions de leur corps.

Du point de vue psychologique, les personnes ayant subi une séparation affective très tôt au cours de leur vie seraient plus vulnérables aux troubles paniques ainsi qu’aux autres formes d’anxiété.

Qui peut être touché par les troubles paniques ?

Les attaques de panique peuvent survenir à tout âge, mais ils débutent le plus souvent chez le jeune adulte, entre vingt et trente ans. La première peut se produire après une période de stress, mais ce n’est pas systématique. Parfois, aucun événement ne peut expliquer l’apparition de la première crise.

Entre 2 et 4 % de la population seraient atteints de troubles paniques. Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité