En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les traitements des attaques de panique

Mis à jour : Mercredi 09 Septembre 2015

Comment soigne-t-on les troubles paniques ?

Si les crises d’angoisse se répètent, il est essentiel de mettre rapidement en place un traitement pour éviter l’évolution vers des troubles paniques persistants. Ce traitement comprend habituellement une psychothérapie de type cognitive et comportementale et des médicaments contre l’anxiété. L’apprentissage de techniques de relaxation peut également être bénéfique.

La psychothérapie est-elle efficace dans le traitement des troubles paniques ?

Dans les cas les moins sévères, la psychothérapie peut, à elle seule, traiter un trouble panique. Les psychothérapies cognitives et comportementales sont actuellement les plus utilisées dans le traitement des troubles paniques. Le thérapeute aide la personne à reconnaître les modes de pensée qui lui font mal interpréter les réactions de son corps et penser qu’elle va mourir. Il lui apprend à devenir moins sensible aux sensations physiques effrayantes et aux sentiments de terreur, en l’aidant à affronter progressivement les situations qu’elle évitait. Il peut également lui apprendre des techniques de respiration profonde et de relaxation musculaire.

Ce type de thérapie demande en général huit à douze semaines (à raison d’au moins deux séances par semaine) pour produire un effet positif. Certains cas exigent un traitement plus long.

Les psychothérapies d’inspiration analytique ne sont pas utilisées pour le soulagement rapide des troubles anxieux, mais sont intéressantes si le patient éprouve le besoin de remonter à la source du problème.

Quels sont les médicaments prescrits contre les troubles paniques ?

Pour soulager une crise d’angoisse, le médecin prescrit des benzodiazépines anxiolytiques qui agissent rapidement, en particulier sous forme de comprimés fondant sous la langue. Dans les cas graves, un neuroleptique peut être utilisé. En période de crise, une injection peut être pratiquée pour un effet plus rapide. Le traitement de fond des troubles paniques vise à prévenir l’apparition des attaques et s’appuie essentiellement sur les médicaments antidépresseurs, en particulier certains médicaments de la famille des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (IRS). Parfois d’autres antidépresseurs sont utilisés, comme certains imipraminiques.

L’action des antidépresseurs ne se faisant sentir qu’au bout de un mois et demi à trois mois, le médecin peut leur associer des benzodiazépines anxiolytiques au début du traitement. La posologie de ces anxiolytiques est diminuée progressivement jusqu’à l’arrêt, au moment où l’action de l’antidépresseur se fait sentir. Le traitement médicamenteux des troubles paniques dure en général plusieurs mois pour éviter les risques de rechute, parfois plusieurs années dans les cas de troubles paniques graves.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Février 2019

Antidépresseurs imipraminiques

Légende
Médicament générique

Actualités

Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge et de leur profil de risque (illustration).

Nouvelle édition du calendrier vaccinal : quels changements pour 2019 ?

Les parents concernés par ce rappel doivent prendre contact avec leur pédiatre ou leur médecin pour se voir conseiller un lait de remplacement.

Rappel des produits de nutrition infantile MODILAC et PICOT AR : suspicion d'une contamination par salmonelle

Repérage de vésicules cutanées évocatrices d'un zona (illustration).

Zona : synthèse des bonnes pratiques sur les connaissances, la prévention et la prise en charge