En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

La phytothérapie dans le traitement des calculs rénaux

Mis à jour : Mardi 29 Août 2017

Quelles plantes pour soulager les calculs rénaux ?

Les plantes diurétiques peuvent être proposées pour favoriser l’élimination des calculs ou prévenir leur formation.

Les plantes diurétiques pour soulager les calculs rénaux

Les plantes aux propriétés diurétiques augmentent le volume des urines et permettent ainsi d’irriguer les voies urinaires. En cas de calculs rénaux, hors de période de crise, l’augmentation du volume des urines est destinée prévenir la formation de calculs en favorisant l’élimination des cristaux avant qu’ils ne deviennent trop volumineux.

Si l’activité diurétique de l’orthosiphon, du pissenlit, des baies de genévrier ou de la prêle des champs a été confirmée chez l’animal, aucune étude clinique n’a démontré leur efficacité chez l’homme. Les propriétés diurétiques des feuilles d’orties et du solidage ont été étudiées au cours de plusieurs essais cliniques. Malheureusement, ces études ont été faites sans placebo et leurs résultats, plutôt favorables à cet effet diurétique, sont entachés d’incertitude. L’usage des plantes diurétiques repose donc plutôt sur la tradition.

Les plantes diurétiques sont nombreuses : Bardane, Bouleau, Cassis, Genévrier, Maté, Orthosiphon, Ortie dioïque, Piloselle, Pissenlit, Prêle des champs, Primevère officinale, Solidage, Sureau noir, Théier

Existe-t-il des risques à soulager des calculs rénaux avec des plantes ?

Attention, si vous suspectez un début de colique néphrétique, ne buvez pas de grandes quantités de liquide en espérant chasser le calcul ! L’accumulation d’urine dans le canal bouché ne ferait qu’aggraver la douleur.

Théoriquement, il pourrait exister des interactions entre les plantes diurétiques et les médicaments diurétiques. Parlez-en avec votre médecin ou votre pharmacien.

Actualités

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité

Les douleurs éprouvées par de nombreuses femmes pendant des rapports sexuels peuvent d'être d'origine physique et/ou psychologique (illustration).

Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunies) : diagnostic et prise en charge

La prescription prophylactique d'IPP augmente le risque de pneumonie et de diarrhée à clostridies en soins intensifs

IPP en prévention des saignements digestifs chez les patients hospitalisés : examen de leur utilité