En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes et la prévention de l’adénome de la prostate

Mis à jour : Vendredi 30 Mars 2018

Quelles sont les causes de l’hypertrophie de la prostate ?

Des modifications de la production d’hormones mâles, liées à l'âge, pourraient être à l’origine de l'hypertrophie bénigne de la prostate, mais cette hypothèse n'a pas encore été confirmée.

Certains médicaments sont susceptibles d’aggraver ces troubles et peuvent même déclencher une rétention d’urine : n’oubliez pas de signaler à votre médecin ou à votre pharmacien les problèmes urinaires que vous rencontrez.

Peut-on prévenir l’hypertrophie de la prostate#160;?

Il n’est guère possible d’empêcher l’adénome de la prostate de survenir. Néanmoins, vous pouvez essayer de prévenir l'inconfort et les complications qu'il provoque.

  • Libérez votre prostate. Si vous aviez une activité sexuelle importante et régulière, continuez à garder le rythme. Une étude australienne a montré que la masturbation quotidienne limitait le développement de l'hypertrophie bénigne de la prostate.
  • Urinez quand vous en avez envie. Se retenir longtemps d'uriner peut irriter la vessie.
  • Après 19 heures, buvez modérément pour éviter de devoir vous lever la nuit.
  • Evitez certains aliments. Les plats épicés et salés, l’alcool, les boissons riches en caféine (café, thé, colas) et le chocolat aggravent les symptômes de l'HBP.
  • En cas de rhume, évitez de prendre des médicaments contenant un décongestionnant (comme la pseudoéphédrine). Ces substances rendent l'émission d'urine plus difficile.
  • Faites de l’exercice. Un bon tonus musculaire permet de mieux contrôler son envie d'uriner. Evitez les sports qui bousculent la vessie (VTT, équitation, tennis, volley-ball, etc.).

Actualités

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité

Les douleurs éprouvées par de nombreuses femmes pendant des rapports sexuels peuvent d'être d'origine physique et/ou psychologique (illustration).

Douleurs pendant les rapports sexuels (dyspareunies) : diagnostic et prise en charge

La prescription prophylactique d'IPP augmente le risque de pneumonie et de diarrhée à clostridies en soins intensifs

IPP en prévention des saignements digestifs chez les patients hospitalisés : examen de leur utilité