En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes et la prévention de l’adénome de la prostate

Mis à jour : Vendredi 10 Novembre 2017
Image sponsoring article

Quelles sont les causes de l’hypertrophie de la prostate ?

Des modifications de la production d’hormones mâles, liées à l'âge, pourraient être à l’origine de l'hypertrophie bénigne de la prostate, mais cette hypothèse n'a pas encore été confirmée.

Certains médicaments sont susceptibles d’aggraver ces troubles et peuvent même déclencher une rétention d’urine : n’oubliez pas de signaler à votre médecin ou à votre pharmacien les problèmes urinaires que vous rencontrez.

Peut-on prévenir l’hypertrophie de la prostate#160;?

Il n’est guère possible d’empêcher l’adénome de la prostate de survenir. Néanmoins, vous pouvez essayer de prévenir l'inconfort et les complications qu'il provoque.

  • Libérez votre prostate. Si vous aviez une activité sexuelle importante et régulière, continuez à garder le rythme. Une étude australienne a montré que la masturbation quotidienne limitait le développement de l'hypertrophie bénigne de la prostate.
  • Urinez quand vous en avez envie. Se retenir longtemps d'uriner peut irriter la vessie.
  • Après 19 heures, buvez modérément pour éviter de devoir vous lever la nuit.
  • Evitez certains aliments. Les plats épicés et salés, l’alcool, les boissons riches en caféine (café, thé, colas) et le chocolat aggravent les symptômes de l'HBP.
  • En cas de rhume, évitez de prendre des médicaments contenant un décongestionnant (comme la pseudoéphédrine). Ces substances rendent l'émission d'urine plus difficile.
  • Faites de l’exercice. Un bon tonus musculaire permet de mieux contrôler son envie d'uriner. Evitez les sports qui bousculent la vessie (VTT, équitation, tennis, volley-ball, etc.).

Actualités

Le jeûne et les régimes restrictifs ne sont pas recommandés pour prévenir ou guérir le cancer (illustration).

Cancer : le jeûne et les régimes restrictifs non recommandés faute de démonstration de leur utilité

Les corticoïdes inhalés sont le traitement de fond de référence de l'asthme modéré de l'enfant (illustration).

Asthme de l'enfant : impact de la prise de corticoïdes, inhalés ou non, sur le risque de fractures

Les arrêts cardiaques pendant ou juste après l'amour restent rares (illustration).

Arrêt cardiaque lié à l’acte sexuel : peu fréquent mais de mauvais pronostic malgré la présence d’un