En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

L’anneau intravaginal contraceptif

Mis à jour : Mardi 03 Octobre 2017

L’anneau intravaginal estroprogestatif

Il s’agit d’un anneau souple, d’environ 5 cm de diamètre et de 4 mm de section, qui délivre une association estroprogestative équivalente à une pilule minidosée à 15 microgrammes d’estrogènes. L’anneau peut être mis et retiré facilement par la femme elle-même. Il doit rester en place trois semaines, puis être retiré pendant une semaine durant laquelle les règles surviennent.

L’anneau est efficace dès le premier jour de pose. Il est en général bien toléré localement, mais des pertes vaginales et des cas d’inflammation locale (vaginite) ont été observés. Les éventuels effets indésirables et les contre-indications sont les mêmes que celles des pilules estroprogestatives minidosées. Le risque thromboembolique est similaire à celui des pilules de troisième génération.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 22 Mai 2018

Anneau contraceptif

Ce dispositif est vendu en pharmacie, sur ordonnance, et n'est pas remboursé.

Actualités

La téléconsultation sera remboursable pour l'ensemble des Français à partir du 15 septembre 2018 (illustration).

Téléconsultation par vidéo remboursée à partir de septembre 2018, télé-expertise rémunérée début 2019

80 % des syndromes de Takotsubo (syndrome du cœur brisé) touchent les femmes de plus de 50 ans (illustration).

Syndrome du cœur brisé (de Takotsubo) : publication d'un consensus d’experts, mais des questions demeurent

Le test Immunoscore prédit la progression du cancer du côlon en mesurant la présence de lymphocytes CD3 et CD8 cytotoxiques dans et autour de la tumeur (illustration).

Cancer du côlon : efficacité confirmée du test Immunoscore pour évaluer le risque de récidive après chirurgie