En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le stérilet hormonal

Mis à jour : Mardi 03 Octobre 2017

Le dispositif intra-utérin hormonal

Le dispositif intra-utérin (DIU ou stérilet) hormonal comporte un réservoir contenant un progestatif (lévonorgestrel) qu’il diffuse lentement pendant trois à cinq ans, selon le dispositif. Comme tout DIU, il agit en empêchant la nidation de l'œuf. De plus, le lévonorgestrel provoque localement un épaississement des sécrétions du col de l’utérus et une modification de l’endomètre. Les spermatozoïdes ne peuvent franchir le col et un œuf éventuel ne peut faire son nid dans l’utérus.

La pose est faite par un médecin ou par une sage-femme, en consultation. Comme pour un stérilet au cuivre, il convient de vérifier au préalable l’absence d’infection vaginale ou utérine. Comme il s’agit d’une contraception progestative, le stérilet hormonal n’a pas les contre-indications des méthodes estroprogestatives et peut convenir à de nombreuses femmes. L'effet indésirable le plus fréquent sont des troubles des règles : de petits saignements peuvent survenir pendant les premiers mois ; ensuite, les règles diminuent, voire disparaissent chez une femme sur trois. D'autres effets indésirables sont possibles (douleur, gonflement des seins, nausées, maux de tête, baisse de la libido). De nouveaux effets indésirables (anxiété, vertiges, fatigue, irritabilité, …), non mentionnés actuellement dans les documents d’information destinés aux professionnels de santé et aux patientes, ont été rapportés avec le dispositif MIRENA, commercialisé depuis près de 20 ans. Ces effets indésirables sont en cours d’évaluation par l’agence du médicament européenne.

Voir Actualités : MIRENA, hausse des signalements d'événements indésirables, enquête française et européenne en cours, 05/2017.

L’efficacité des dispositifs intra-utérins hormonaux est similaire à celle des stérilets au cuivre, mais pour un coût plus élevé. De ce fait, il est plutôt réservé aux femmes qui ont des difficultés à tolérer un stérilet au cuivre pour cause de saignements abondants, par exemple. Le DIU hormonal est délivré sur ordonnance et coûte entre 100 et 110 € (pour cinq ans), remboursés à 65 % par l’Assurance maladie.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 21 Novembre 2017

Stérilets avec progestatif

Actualités

Le pic épidémique de la griippe 2017 - 2018 est probablement atteint et dépassé (source : Agence Santé Publique France).

Surveillance de l'épidémie de grippe : pic probablement dépassé, souche A/H1N1 prédominante en France

Les nourrissons de 0 à 18 mois, nés après le 1er janvier 2018, devront être à jour du nouveau calendrier vaccinal comportant 11 valences pour pouvoir entrer en collectivité (illustration).

Obligation vaccinale des nourrissons en pratique : 10 injections, 6 consultations, 14 vaccins disponibles

L'usage à visée esthétique de concentrés plaquettaires autologues (CPA) est interdit en France (illustration).

Concentrés plaquettaires autologues : l'ANSM rappelle leur interdiction en injection à visée esthétique