En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le stérilet hormonal

Mis à jour : Mercredi 10 Mai 2017

Le dispositif intra-utérin hormonal

Ce dispositif intra-utérin (DIU ou stérilet) comporte un réservoir contenant un progestatif (lévonorgestrel) qu’il diffuse lentement pendant cinq ans. Comme tout DIU, il agit en empêchant la nidation de l'œuf. De plus, le lévonorgestrel provoque localement un épaississement des sécrétions du col de l’utérus et une modification de l’endomètre. Les spermatozoïdes ne peuvent franchir le col et un œuf éventuel ne peut faire son nid dans l’utérus.

La pose est faite par un médecin ou par une sage-femme, en consultation. Comme pour un stérilet au cuivre, il convient de vérifier au préalable l’absence d’infection vaginale ou utérine. Comme il s’agit d’une contraception progestative, le stérilet hormonal n’a pas les contre-indications des méthodes estroprogestatives et peut convenir à de nombreuses femmes. L'effet indésirable le plus fréquent sont des troubles des règles : de petits saignements peuvent survenir pendant les premiers mois ; ensuite, les règles diminuent, voire disparaissent chez une femme sur trois. D'autres effets indésirables sont possibles (douleur, gonflement des seins, nausées, maux de tête, baisse de la libido).

L’efficacité de ce dispositif est similaire à celui des stérilets au cuivre, mais pour un coût plus élevé. De ce fait, il est plutôt réservé aux femmes qui ont des difficultés à tolérer un stérilet au cuivre pour cause de saignements abondants, par exemple. Le DIU hormonal est délivré sur ordonnance et coûte entre 100 et 110 € (pour cinq ans), remboursés à 65 % par l’Assurance maladie.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 20 Juin 2017

Stérilets avec progestatif

Actualités

L'isolement est un des facteurs de risque de dépression chez les personnes âgées (illustration).

Dépression chez les personnes âgées : quel diagnostic ? Quelle prise en charge ?

Levée de l’interdiction de soins funéraires pour les personnes infectées par le VIH/Sida ou une hépatite

Les cas de gonorrhée multirésistante aux antibiotiques de référence augmentent à travers le monde

Augmentation rapide des cas de gonorrhées multirésistantes aux antibiotiques couramment utilisés