En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les autres traitements contre l'épilepsie

Mis à jour : Lundi 19 Juin 2017

Lorsque l'épilepsie n'est pas stabilisée en dépit des traitements médicamenteux, il est parfois possible d'avoir recours à d'autres formes de traitement.

La chirurgie contre l'épilepsie

opération chirurgicale

Dans le traitement de l'épilepsie, la chirurgie est essentiellement pratiquée dans le cas d'épilepsies partielles non idiopathiques, et notamment lorsque l'épilepsie ne parvient pas à être contrôlée par les médicaments. Le chirurgien enlève soit la lésion du cerveau à l'origine des crises, soit la zone dite « épileptogène » (d'où part l'activité électrique anormale).

La décision d’avoir recours à la chirurgie exige de faire un bilan pré-chirurgical approfondi et de prendre le temps de la réflexion, après de nombreux examens spécialisés. En dehors de la chirurgie classique, il est possible d’avoir recours à la radiochirurgie (ou « gamma-knife ») qui consiste à irradier la zone à détruire avec des rayons gamma, de manière très précise.

Qu'est-ce que le régime cétogène contre l'épilepsie ?

Des médecins ayant observé une diminution des crises chez des enfants forcés de jeûner pour d’autres raisons, un régime permettant d’augmenter les taux sanguins de cétones (des substances issues de la dégradation des graisses par le corps) a été proposé.

Ce régime est pauvre en glucides (sucres et féculents) et cette diminution des glucides est compensée par une augmentation des lipides (graisses) et des protéines, mais avec un calcul précis pour que l'apport de calories ne soit pas excessif. Il est surtout utilisé chez les enfants dont l'épilepsie s'aggrave malgré les médicaments. Il nécessite un suivi médical très strict.

Qu'est-ce la stimulation vagale contre l'épilepsie ?

Cette technique de traitement de l’épilepsie est récente. Elle consiste à implanter chirurgicalement une électrode au contact du nerf vague gauche (un nerf qui part du cerveau pour innerver le cœur et les organes digestifs). Un petit boîtier implanté sous la peau au niveau de la clavicule délivre, via l’électrode, des stimulations électriques intermittentes au niveau du nerf vague.

La stimulation vagale est utilisée dans le traitement des épilepsies résistantes aux autres traitements. Ses mécanismes d’action sont encore mal connus. Elle permet de réduire la fréquence des crises, mais peut entraîner une voix rauque et de la toux.

Actualités

Le dixième Prix Paroles de Patients récompense "Le Perroquet", une œuvre bouleversante et magnifique

La dispensation d'antibiotiques à l'unité diminue le volume vendu et semble améliorer l'observance

Expérimentation de la dispensation à l’unité des antibiotiques : résultats d'une étude de l'Inserm

Représentation en 3D de virus de la grippe (illustration).

Vaccination contre la grippe 2017-2018 : en pratique