En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Comment soigne-t-on l'épilepsie ?

Mis à jour : Lundi 19 Juin 2017

Dans certains cas très particuliers, l'épilepsie peut être définitivement guérie en éliminant sa cause : une lésion, une tumeur ou une malformation peuvent être opérées. Cependant, dans la majorité des cas, le traitement est médicamenteux et destiné à réduire ou supprimer les crises épileptiques, tout en entraînant un minimum d'effets indésirables. Chez l'enfant, l'objectif du traitement est également de prévenir les séquelles neurologiques et psychologiques, et de limiter le retentissement de la maladie sur la scolarité.

Le traitement médicamenteux de l'épilepsie

Le traitement débute habituellement par la prise d’un seul médicament (en particulier, carbamazépine ou acide valproïque) dont la dose est progressivement augmentée par paliers de sept à quinze jours jusqu’à la dose minimale efficace la mieux tolérée. Il peut être nécessaire d’essayer plusieurs médicaments avant d’identifier celui qui permettra un contrôle durable de l’épilepsie, en ayant un minimum d’effets indésirables. Les associations de deux médicaments (bithérapie) sont réservées aux épilepsies qui ne sont pas contrôlées par la prise d’un seul médicament.

Le traitement antiépileptique est adapté à chaque type d’épilepsie et à chaque patient, et doit être scrupuleusement suivi. Il doit être accompagné d’une information sur la maladie, de conseils pour la vie quotidienne et, éventuellement, d’un suivi psychologique.

Comment se fait le suivi de l'épilepsie ?

Le traitement de l’épilepsie nécessite un suivi. La fréquence des consultations dépend du contrôle de l'épilepsie par les médicaments : en cas d'épilepsie bien équilibrée par les traitements, une consultation spécialisée peut être semestrielle ou annuelle. Dans l'intervalle, le médecin généraliste (ou le pédiatre) peut assurer le suivi du patient épileptique et le renouvellement des ordonnances de tous les médicaments.

La consultation chez un neurologue spécialiste de l’épilepsie (ou un neuropédiatre pour les enfants) a lieu en général tous les six mois, pour évaluer l’état clinique et l’efficacité du traitement. L’EEG est également utilisé dans le suivi, ainsi que le dosage des médicaments dans le sang, dans certains cas.

Actualités

Répartition départementale des cas signalés en 2017 (source : InVS).

Rougeole : 4 fois plus de cas qu'au premier quadrimestre 2016. Vers une vaccination ROR obligatoire ?

Le séquençage génétique de l’ADN fœtal peut être effectué à partir d’une simple prise de sang de la future mère (illustration).

Grossesse : la HAS recommande d’intégrer les tests ADN dans le dépistage de la trisomie 21

La SFAP publie des fiches repères pour aider à la mise en oeuvre, à la demande du patient et dans certaines conditions, d'une sédation profonde et continue en fin de vie (illustration).

Droit à une sédation profonde et continue en fin de vie : la SFAP publie 3 fiches repères