Le traitement de la toxoplasmose pendant la grossesse

Mis à jour : Mercredi 18 Septembre 2013

Quels traitements lorsqu'une femme enceinte attrape la toxoplasmose ?

Lorsqu’une prise de sang de contrôle (sérologie) montre une toxoplasmose en cours chez une femme enceinte, il est possible (après trois mois et demi de grossesse) d’effectuer une amniocentèse pour déterminer si le fœtus a été contaminé. Des échographies sont également pratiquées toutes les deux semaines pour rechercher d’éventuelles lésions au niveau du cerveau et des yeux du fœtus. En cas de doute, une IRM est pratiquée.

Un traitement antibiotique et anti-inflammatoire adapté est mis en place. Ce traitement réduit le risque de passage du toxoplasme de la mère à l’enfant, mais ne semble pas réduire les éventuels symptômes si le fœtus a déjà été infecté. Dans certains cas, en particulier si la contamination a eu lieu en début de grossesse, une interruption de grossesse peut être recommandée par le médecin face à des lésions graves du fœtus.

Après la naissance, l’enfant est suivi de manière rapprochée jusqu’à l’adolescence afin de dépister d’éventuelles complications au niveau du système nerveux ou des yeux.

Actualités

Épidémie COVID-19 : la pièce n'est pas finie (illustration).

COVID-19 : fin du premier acte ?

Les tests sérologiques permettent d'identifier des personnes étant ou ayant été en contact avec le virus (illustration).

Tests sérologiques rapides COVID-19 : lesquels ? Par qui ? Pour qui ?

La reprise des activités d'AMP en établissements de santé est soumise à autorisation des ARS, en fonction des conditions locales et régionales de circulation du virus

COVID-19 et assistance médicale à la procréation : reprise progressive des activités