En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment soigner une bronchite aiguë ?

Mis à jour : Vendredi 27 Janvier 2017

Chez les enfants et adultes en bonne santé, la bronchite aiguë guérit naturellement en une dizaine de jours. Les divers médicaments proposés visent à soulager les signes associés (par exemple la fièvre ou la toux sèche) lorsqu'ils sont gênants. Dans le cas d’une infection bactérienne, un traitement antibiotique peut être prescrit par le médecin.

Les antitussifs en cas de toux sèche

Les antitussifs (voir liste des médicaments) sont utilisés pour calmer la toux sèche, notamment lorsqu’elle survient la nuit. Ils ne doivent pas être utilisés plus de quelques jours sans avis médical.

Les fluidifiants bronchiques en cas de toux grasse

Lorsque la toux devient grasse, les fluidifiants bronchiques (voir liste des médicaments) peuvent être utilisés pour faciliter l’élimination des sécrétions bronchiques. Néanmoins, leur usage est rarement indispensable.

Les autres traitements d'appoint

D’autres médicaments sont également proposés dans le traitement d’appoint des affections bronchiques. Ils peuvent renfermer de la terpine, du sulfagaïacol, des extraits de plantes (lierre) ou des terpènes (essences de pin, de serpolet, de niaouli, d’eucalyptus, etc.) ou des remèdes homéopathiques. Leur efficacité n’est pas établie.

Certains traitements adjuvants contiennent du paracétamol. Ils sont utilisés pour traiter la fièvre au cours des affections bronchiques. Si l’on prend déjà un médicament contre la fièvre qui contient du paracétamol, il faut en tenir compte pour éviter tout risque de surdosage.

Légende
Médicament générique
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Les révulsifs et cataplasmes

Les révulsifs sont appliqués sur la poitrine ou sur le cou : ils provoquent un afflux de sang dans les vaisseaux sanguins superficiels, ce qui procure une sensation de chaleur locale. Les révulsifs contenant du camphre ou du menthol sont contre-indiqués chez l’enfant de moins de 6 ans, en raison du risque d’effets neurologiques graves (convulsions). Leur usage est moins fréquent qu’autrefois.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 23 Août 2018

Révulsifs

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

On trouve également en pharmacie des cataplasmes à la farine de moutarde (sinapismes). Ils ont un effet révulsif et sont proposés chez l’adulte pour faciliter la respiration au cours des affections respiratoires.

Liste non exhaustive des produits de parapharmacie mise à jour : Jeudi 23 Août 2018

Cataplasmes, révulsifs

Les solutions pour inhalations

Les inhalations permettent de décongestionner les voies aériennes supérieures et peuvent avoir un effet bénéfique pour soulager la gêne respiratoire comme dans le traitement du rhume. Les inhalations sont réservées à l’adulte et à l’enfant de plus de 12 ans. En effet, les solutions pour inhalation contiennent généralement des essences d’eucalyptus, de thym, de pin, de menthe ou de niaouli qui renferment des dérivés terpéniques. A dose excessive, ces substances exposent à un risque neurologique (convulsions, somnolence, agitation), particulièrement chez l’enfant.

Liste des médicaments mise à jour : Jeudi 23 Août 2018

Inhalations par fumigation

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Actualités

Aliments riches en vitamine D (illustration).

Intérêt des suppléments de vitamine D pendant la grossesse : résultats d’une vaste étude en double aveugle

Le travail collectif de six équipes de professionnels de santé, administratifs et institutionnels a été rendu public le 18 septembre 2018.

Ma santé 2022 : principales mesures, focus sur la qualité et la pertinence des soins et la e-santé

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques