En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

La phytothérapie dans la stimulation de l'immunité

Mis à jour : Vendredi 17 Mars 2017

Quelles plantes pour stimuler les défenses immunitaires ?

phytothérapie

L’efficacité des plantes dans la stimulation du système immunitaire est difficile à prouver chez l’homme, car il est éthiquement impossible d’inoculer des micro-organismes infectieux à des patients pour vérifier l’activité d’une substance végétale censée stimuler l’immunité. Néanmoins, les échinacées et les plantes dites « adaptogènes » (aidant l’organisme à répondre aux agressions et aux déséquilibres dont il est l’objet) sont généralement proposées pour renforcer les défenses de l’organisme.

Les échinacées pour stimuler les défenses immunitaires

Différentes espèces d’échinacées sont proposées pour stimuler les défenses naturelles du corps durant un épisode infectieux (rhume, infection urinaire, etc.). Les études cliniques les plus récentes et les plus fiables n’ont pourtant pas réussi à mettre en évidence l’efficacité de ces plantes pour stimuler les défenses de l’organisme en cas d’infection.

Le ginseng pour stimuler les défenses immunitaires

Le ginseng fait partie des plantes adaptogènes. Il s’utilise en poudre de racines séchées ou en décoction de racines entières. L’effet stimulant des extraits de ginseng sur le système immunitaire a été démontré scientifiquement, en particulier dans le cadre des infections respiratoires.

L’éleuthérocoque pour stimuler les défenses immunitaires

L’éleuthérocoque, improprement nommé ginseng sibérien, a une action adaptogène qui serait due à des substances contenues dans ses racines. Celles-ci stimuleraient les défenses immunitaires en cas de fatigue et de convalescence. Des études cliniques de bonne qualité suggèrent une certaine efficacité de cette plante dans la prévention des infections hivernales.

Les autres plantes pour stimuler les défenses immunitaires

Une petite étude portant sur environ 40 patients a suggéré un effet stimulant de l’huile de pépins de cassis sur le système immunitaire de personnes âgées.

La rhodiole (Rhodiola rosea, ou orpin rose) et le schizandra (Schizandrae chinensis) sont censés soutenir le système immunitaire. Les études qui sous-tendent cette allégation ont été réalisées sur des animaux et leurs résultats ne peuvent être généralisés à l’homme.

D’autres plantes telles que l’eupatoire (Agrimonia eupatoria), la griffe-de-chat (Uncaria tomentosa) et l’hydrastis (Hydrastis canadensis) ont également été évoquées pour soutenir l’immunité, sans preuve formelle.

Champignons et immunité

Le shiitaké, le maïtaké et le reishi sont des champignons utilisés par la médecine traditionnelle asiatique. Disponibles en France sous forme de compléments alimentaires, ils étaient proposés pour tonifier l’organisme, stimuler les défenses naturelles et renforcer la résistance du corps face au stress.

Cependant, aucune étude n’est parvenue à identifier d’effet lié à l’ingestion d’extraits de ces champignons, dont les substances actives ne semblent pas absorbées par l’intestin. En 2012, faute de preuves d'efficacité convaincantes, les autorités sanitaires européennes ont interdit aux compléments alimentaires contenant du shiitaké ou du maïtaké de prétendre contribuer à maintenir les défenses immunitaires naturelles.

Existe-t-il des risques à stimuler les défenses immunitaires avec des plantes ?

Les plantes ci-dessus sont contre-indiquées chez les personnes souffrant de maladies auto-immunes (au cours desquelles le système immunitaire attaque l’organisme de la personne). D’une manière générale, les personnes sous traitement de longue durée devraient toujours prendre un avis médical avant d’utiliser ce type de plantes.

Le shiitaké et le maïtaké peuvent provoquer des troubles de type allergique ou digestif. Le ginseng et le reishi sont déconseillés aux personnes qui prennent des médicaments anticoagulants ou qui vont subir une intervention chirurgicale.

Actualités

Le dixième Prix Paroles de Patients récompense "Le Perroquet", une œuvre bouleversante et magnifique

La dispensation d'antibiotiques à l'unité diminue le volume vendu et semble améliorer l'observance

Expérimentation de la dispensation à l’unité des antibiotiques : résultats d'une étude de l'Inserm

Représentation en 3D de virus de la grippe (illustration).

Vaccination contre la grippe 2017-2018 : en pratique