En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les causes des pneumonies

Mis à jour : Lundi 07 Novembre 2016

Dans la très grande majorité des cas, les pneumonies sont dues à des micro-organismes infectieux : bactéries, virus, mycoplasmes et champignons microscopiques. Plus rarement, les pneumonies peuvent être provoquées par des gaz irritants (en particulier dans le monde professionnel) ou l'inhalation de liquides ou de vomissements.

Les bactéries responsables de pneumonies

De nombreuses bactéries sont à l’origine de pneumonies. Les espèces le plus fréquemment rencontrées sont le pneumocoque (Streptococcus pneumoniae), Hæmophilus influenzae de type B et le staphylocoque doré (Staphylococcus aureus). Les pneumocoques sont des bactéries souvent présentes dans la gorge sans provoquer de maladie.

En terme de fréquence, la deuxième cause de pneumonie est un micro-organisme appelé Mycoplasma pneumoniae. Ce germe appartient à la famille des mycoplasmes qui sont des bactéries particulières. La pneumonie à Mycoplasma pneumoniae touche le plus souvent les enfants à partir de cinq ans et les jeunes adultes.

Les autres bactéries susceptibles de provoquer une pneumonie sont :

  • les légionelles (Legionella pneumophila), à l’origine d’une pneumonie particulière appelée « légionellose » ou « maladie du légionnaire » ;
  • Chlamydia pneumoniae, une bactérie transmise par les oiseaux d’élevage et de volière ;
  • la tuberculose.

Les virus responsables de pneumonies

On estime que la moitié des cas de pneumonies sont causés par des virus, en particulier chez les enfants. Les pneumonies d’origine virale sont souvent moins graves que les pneumonies d’origine bactérienne. Néanmoins, dans certains cas, elles peuvent s’accompagner de bronchite et de bronchiolite, voire se compliquer avec une surinfection par des bactéries. Pour cette raison, les pneumonies virales sévères justifient une hospitalisation.

Chez les enfants, la plupart des pneumonies virales sont dues au virus respiratoire syncitial (VRS), un virus très fréquent en hiver responsable de la bronchiolite du nourrisson. Chez les adultes, les pneumonies virales peuvent être dues au virus de la grippe (influenza), au virus parainfluenza, au VRS, aux rhinovirus (virus du rhume et des rhinopharyngites), voire à des virus de la famille des herpèsvirus. Le virus du SRAS (syndrome respiratoire aigu sévère), isolé en Chine en 2003, provoque également une pneumonie parfois mortelle.

Les champignons responsables de pneumonies

Certains champignons microscopiques (Aspergillus, Pneumocystis carinii, par exemple) peuvent provoquer des pneumonies, en particulier chez les personnes dont le système immunitaire est déprimé (VIH/sida, chimiothérapie anticancéreuse, traitement immunomodulateur contre les maladies auto-immunes ou le rejet des greffes, par exemple).

Comment se transmettent les pneumonies infectieuses ?

Les micro-organismes qui sont à l’origine des pneumonies se transmettent de la même manière que les virus de la grippe ou du rhume. Des particules de salive les contenant se déposent sur les objets du quotidien et contaminent les mains des personnes saines. Celles-ci s’infectent ensuite en portant leurs doigts souillés au contact des muqueuses de la bouche, des yeux ou du nez.

Actualités

Les professionnels de santé doivent s'opposer au sexisme et, bien sûr, au harcèlement en milieu médical. L'Ordre encourage les victimes à porter plainte (illustration).

Harcèlement sexuel en milieu médical : l’Ordre fixe 3 principes après une enquête auprès de 2 946 internes

Les interventions nutritionnelles sont associées à une baisse du risque de décès chez les personnes obèses (illustration).

Obésité : pour la première fois, une vaste étude montre que perdre du poids diminue le risque de décès

Le vaccin contre la grippe s'administre par voie intramusculaire ou sous-cutanée profonde (illustration).

Grippe saisonnière : quels patients peuvent désormais être vaccinés par les infirmières/infirmiers ?