Toux de l’adulte

Mis à jour : Lundi 13 Janvier 2020

La toux est la réaction normale à une irritation des voies respiratoires, en particulier au niveau des bronches, le plus souvent en lien avec une infection respiratoire ou une allergie. Elle permet d’éliminer les sécrétions des bronches et facilite ainsi la respiration. Les médicaments contre la toux doivent être utilisés avec précaution.

Qu'est que la toux chez l’adulte ?

La toux est provoquée par une irritation de la gorge, de la trachée, des bronches ou, parfois, des oreilles. La toux est la réaction normale à une irritation des voies respiratoires. Elle permet d’éliminer les sécrétions des bronches et facilite ainsi la respiration. Les toux grasses sont des toux utiles, car elles dégagent les voies respiratoires et contribuent à la guérison. De nombreuses maladies peuvent déclencher une toux : grippe, rhume, bronchite, pneumonie, asthme, allergie respiratoire, problèmes cardiaques chez la personne âgée, etc.

Quels sont les symptômes de la toux chez l’adulte ?

toux

Les toux peuvent être regroupées en deux familles : les toux sèches, sans production de glaires, et les toux grasses, avec production de glaires. Ces dernières sont des toux utiles car elles dégagent les voies respiratoires. Cependant, toux sèches et toux grasses peuvent devenir épuisantes, en particulier lorsque des quintes se déclenchent. Quand la toux est importante, elle peut provoquer une irritation de la gorge et une insomnie lorsqu’elle est nocturne.

Quelles sont les complications éventuelles de la toux ?

Quand la toux est importante, elle peut provoquer une irritation de la gorge et une insomnie lorsqu’elle est nocturne. Une toux qui se manifeste dans le cadre d’une infection courante n’entraîne généralement pas d’autres complications. Celles qui peuvent survenir sont liées non pas à la toux elle-même mais à sa cause et varient selon les cas.

Actualités

Au-delà de l'approche antivirale, de multiples essais en cours pour lutter contre le choc cytokinique (illustration).

Choc cytokinique : les essais thérapeutiques en cours dans la COVID-19

Une production de cytokines excessive et autoentretenue (illustration).

COVID-19 : le rôle du choc cytokinique et les premières pistes thérapeutiques

Les infirmiers/ières sont autorisé(e)s jusqu'au 15 avril 2020 à prolonger certains soins initialement prescrits par un médecin, au-delà de la durée de validité de l'ordonnance (illustration).

COVID-19 et continuité des soins : des dispositions dérogatoires pour les infirmiers et les sages-femmes