En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

La phytothérapie dans le traitement de la toux

Mis à jour : Mardi 18 Juillet 2017

Quelles plantes pour soulager la toux de l'adulte ?

phytothérapie

Un grand nombre de plantes sont utilisées dans le traitement de la toux. Leur usage est essentiellement fondé sur la tradition. Certaines posséderaient des propriétés calmantes, d’autres des propriétés expectorantes (facilitant l’évacuation du mucus par les voies respiratoires), antispasmodiques (luttant contre les spasmes des bronches) ou antiseptiques.

Le thym dans le traitement de la toux de l'adulte

Les huiles essentielles extraites des feuilles et des fleurs de thym sont appréciées pour dégager les voies respiratoires. Elles contiennent des flavonoïdes, du thymol et du carvacrol qui exerceraient une activité antispasmodique.

Le lierre grimpant dans le traitement de la toux de l'adulte

On utilise les jeunes feuilles et le bois des vieux troncs de lierre grimpant sous forme d’extraits qui ont montré des propriétés antispasmodiques et expectorantes utiles en cas de toux grasse.

Le fenouil dans le traitement de la toux de l'adulte

On utilise l’huile essentielle extraite des graines et des sommités fleuries du fenouil pour calmer les toux grasses. Cet usage repose sur la tradition.

La primevère officinale dans le traitement de la toux de l'adulte

Les propriétés expectorantes de la primevère officinale sont admises par les autorités sanitaires, bien qu’il n’existe quasiment pas d’études cliniques pour les valider.

Le bouillon-blanc dans le traitement de la toux de l'adulte

Les fleurs séchées de bouillon-blanc contiendraient des mucilages calmant l’irritation des bronches. Leur utilisation en cas de toux sèche et de bronchite repose uniquement sur la tradition.

La guimauve dans le traitement de la toux de l'adulte

La racine, les feuilles et parfois les fleurs séchées de guimauve auraient une action calmante sur les toux sèches. Cette propriété repose sur la tradition, car aucune étude clinique n’a été menée pour la confirmer.

Le sureau noir dans le traitement de la toux de l'adulte

L’effet du sureau noir sur les toux grasses serait dû aux propriétés expectorantes de ses fleurs et de son écorce.

Le romarin dans le traitement de la toux de l'adulte

L’huile essentielle extraite des feuilles et des sommités fleuries du romarin aurait des propriétés anti-inflammatoires et antiseptiques. Son utilisation pour calmer la toux repose sur une tradition séculaire.

Les autres plantes dans le traitement de la toux de l'adulte

De nombreuses autres plantes sont proposées pour calmer la toux (voir tableau).

Exemples de plantes proposées pour calmer la toux
Actée à grappes noires
Anis vert
Coquelicot
Curcuma
Drosera
Erysimum
Eucalyptus
Gentiane jaune
Grindélia
Lin
Grande mauve
Menthe poivrée
Niaouli
Pin de Sibérie
Pin sylvestre
Serpolet
Tussilage

Existe-t-il des risques à soulager la toux par les plantes ?

Seule la toux survenant au cours des premiers jours d’un refroidissement peut être prise en charge à l’aide de plantes. Si la toux persiste plusieurs jours, si elle est pénible et empêche de dormir, ou si elle s’accompagne de fièvre, de difficultés pour respirer ou de crachats contenant du sang, mieux vaut consulter rapidement. Attention, chez les personnes âgées, une petite toux sèche et répétitive justifie toujours une consultation médicale.

La durée des traitements contre la toux, même à base de plantes, est limitée à quelques jours.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité