En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les traitements de la tuberculose

Mis à jour : Lundi 12 Juin 2017

Depuis l'arrivée des antibiotiques, le traitement de la tuberculose est devenu plus efficace. Auparavant, le traitement consistait à favoriser le bon fonctionnement du système immunitaire par le repos, une alimentation abondante et variée, et par l'exposition au soleil (pour augmenter la fabrication de vitamine D par l'organisme, une vitamine impliquée dans le bon fonctionnement du système immunitaire). Les sanatoriums étaient les endroits où se pratiquait ce type de traitement.

Comment soigne-t-on la tuberculose ?

Aujourd’hui, le traitement de la tuberculose active (sous toutes ses formes) repose sur l’administration de plusieurs antibiotiques pour une durée de plusieurs mois. Pour être efficace, ce traitement doit être suivi scrupuleusement pendant toute sa durée, même après disparition des symptômes. De la même manière qu’il se multiplie lentement, le bacille tuberculeux demande du temps pour être éliminé du corps sous l’action conjointe des antibiotiques et de l’immunité.

Dès le diagnostic d’une maladie tuberculeuse, le médecin prescrit une association de quatre antibiotiques complémentaires à prendre une fois par jour, sans attendre le résultat de la culture du bacille. Après deux mois de traitement, le nombre d’antibiotiques passe de quatre à deux pour une durée qui, selon les résultats de la culture, varie de quatre à neuf mois. Ainsi, la durée totale du traitement antibiotique varie de six à onze mois.

Les tuberculoses multirésistantes
Dans certains cas, le bacille responsable d’une tuberculose s’avère résistant à plusieurs antibiotiques habituellement prescrits contre cette maladie. On parle alors de tuberculose multirésistante (MRTB). Ces situations obligent à utiliser d’autres antibiotiques et sont inquiétantes en termes de santé publique. En France, on estime que 1,3 % des tuberculoses sont multirésistantes. Récemment, dans certains pays, sont apparues des tuberculoses résistantes à tous les antibiotiques habituellement prescrits (XRTB).
Pour éviter l’apparition de ces formes de tuberculose, il est essentiel que les patients prennent scrupuleusement leurs antibiotiques pour toute la durée du traitement.

Doit-on traiter la tuberculose latente ?

Le traitement de la tuberculose latente (sans symptômes) n’est pratiqué que dans certains cas :

  • chez les jeunes enfants (en particulier avant l’âge de deux ans) même vaccinés par le BCG (en effet, ils ont un risque plus élevé de développer une forme grave de la maladie),
  • chez les adultes immunodéprimés,
  • chez les adultes qui arrivent d’un pays où la tuberculose est fréquente,
  • chez les adultes qui ont déjà eu un épisode de tuberculose active,
  • chez les adultes qui ont une personne souffrant de tuberculose active dans leur entourage proche,
  • chez les adultes qui ont une intradermoréaction intense.

Le traitement de la tuberculose repose sur la prescription d’un ou deux antibiotiques pendant deux à neuf mois.

Doit-on isoler les personnes tuberculeuses ?

Une personne qui souffre de tuberculose pulmonaire (la seule forme contagieuse) reste contaminante pendant les deux à trois premières semaines de son traitement.

Pendant cette période, elle est en général hospitalisée ou en arrêt de travail. Elle est tenue de porter un masque et elle est placée dans un lieu facile à ventiler. Après les premières semaines de traitement, une analyse des crachats est faite pour s’assurer de l’absence de bacilles tuberculeux. Si c’est le cas, la personne n’est plus contaminante et peut reprendre ses activités habituelles.

Tuberculose et grossesse

Les traitements contre la tuberculose sont compatibles avec la grossesse et l’allaitement, à l’exception du pyrazinamide. Pendant la grossesse, selon les antibiotiques prescrits, la mère doit parfois prendre un supplément de vitamine B6 et de vitamine K.

Attention, l’un des antibiotiques prescrits contre la tuberculose (la rifampicine) diminue l’efficacité des pilules contraceptives. Il est alors nécessaire d’utiliser un moyen supplémentaire de contraception (préservatifs, diaphragme et spermicide, par exemple).

Actualités

Granules homéopathiques (illustration).

Déremboursement des spécialités homéopathiques en 2021

Hommage à Jean-Philippe, notre ami et notre collègue, qui nous a quittés bien trop tôt.

Poussière d’étoiles...

Les pharmaciens d'officine pourront proposer la vaccination contre la grippe à partir de la saison grippale 2019/2020, sous réserve de respecter les obligations réglementaires (illustration).

Vaccination contre la grippe par les pharmaciens : les dispositions réglementaires publiées au Journal...