En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les autres traitements contre le glaucome

Mis à jour : Lundi 27 Août 2018

Les traitements laser contre le glaucome

L’usage du laser permet de pratiquer des interventions sans avoir à ouvrir l’œil. Dans le cas du glaucome, ce type de traitement vise à rétablir la circulation de l’humeur aqueuse dans le segment antérieur de l’œil. Ces interventions ne durent que quelques minutes et ne nécessitent qu’une anesthésie locale avec un collyre. Elles sont généralement suivies d’un traitement à base de collyres anti-inflammatoires pour favoriser la cicatrisation.

L'iridotomie périphérique

Cette petite intervention consiste à ouvrir, avec le laser, un minuscule trou à travers la base de l’iris, permettant ainsi de rétablir l’équilibre des pressions entre les parties du segment antérieur situées de part et d’autre de l’iris. L’iridotomie périphérique est pratiquée lors de glaucome aigu ou lorsque le cristallin gêne la circulation de l’humeur aqueuse en faisant pression sur la face postérieure de l’iris.

La trabéculoplastie

La trabéculoplastie consiste à ouvrir le trabéculum, en une ou deux séances de laser. Indolore, cette intervention est efficace pour restaurer une pression normale dans la chambre antérieure de l’œil, mais cette efficacité est limitée dans le temps (avec une récidive dans 30 % dans les cinq années qui suivent l’intervention). La trabéculoplastie est très fréquemment pratiquée pour retarder l’heure de la chirurgie quand les traitements médicaux sont à la limite de l’efficacité.

Le cycloaffaissement des corps ciliaires
Le cycloaffaissement est la destruction partielle des corps ciliaires (qui produisent l'humeur aqueuse) à l'aide du laser. Rarement pratiquée, elle n'est indiquée que dans le cas de glaucomes échappant à tous les autres types de traitement.

La chirurgie du glaucome

Les différents types d’intervention chirurgicale visent à favoriser l’élimination de l’humeur aqueuse. Ces techniques chirurgicales sont souvent pratiquées lorsque les traitements médicamenteux ou par laser n’ont pas réussi à contrôler le glaucome, ou lorsque les collyres sont mal tolérés par le patient.

Ces interventions chirurgicales se pratiquent généralement au cours d’une hospitalisation de courte durée (quelques heures à quelques jours), sous anesthésie locale (collyre anesthésique ou injection d’anesthésique local à proximité de l’œil), éventuellement associée à l’injection intraveineuse d’un produit relaxant. Si nécessaire, il est possible de pratiquer simultanément une intervention destinée à remplacer un cristallin opacifié (« opération de la cataracte »).

Après l’intervention, le patient doit porter une coque que l’œil opéré pendant 24 heures, puis des lunettes (pour protéger l’œil de chocs éventuels). La vision de l’œil opéré met quelques jours à se rétablir (mais elle reste au niveau qu’elle avait avant l’opération).

Les soins post-opératoires consistent en l’administration de collyre ou de pommade ophtalmique. Des visites de contrôle régulières sont nécessaires pour contrôler la pression intraoculaire, dépister l’apparition éventuelle de saignements ou d’infection, et s’assurer que les points de suture se résorbent bien.

La trabéculectomie

La trabéculectomie consiste à perforer le trabéculum pour laisser s’évacuer le trop-plein d’humeur aqueuse hors de l’œil, sous la paupière supérieure. Cette intervention crée une « soupape », la bulle de filtration, qui forme une petite protubérance sous la paupière supérieure. Lorsqu’elle est réussie, cette intervention permet à 70 à 80 % des patients de se passer de collyres.

La sclérotomie profonde

La sclérotomie profonde consiste à amincir la paroi de l’œil (la sclère) au niveau du trabéculum pour que l’humeur aqueuse puisse filtrer hors de l’œil. Ce type de chirurgie présente un moindre risque de complications post-opératoires (hémorragie, infection, etc.) car, au contraire de la trabéculectomie, l’œil n’est pas ouvert. Son efficacité à long terme pourrait être moindre que celle de cette dernière.

Actualités

Prise en charge des personnes vivant avec le VIH : la HAS publie un guide à destination des médecins généralistes.

Prise en charge des personnes vivant avec le VIH : un guide de la HAS pour les médecins généralistes

La campagne #MeToo, lancée en octobre 2017 suite à l'affaire Weinstein, vise à sensibiliser la société sur la fréquence et l'impact dévastateur du harcèlement et des agressions sexuelles.

Harcèlement sexuel et agressions sexuelles des femmes : étude des risques santé à long terme

Examen clinique de la glande thyroïde (illustration).

Hypothyroïdie fruste sans facteur de risque : 21 essais randomisés confirment l’inutilité d’un traitement