En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le traitement du glaucome

Mis à jour : Jeudi 13 Octobre 2016

Comment soigne-t-on le glaucome ?

Le traitement du glaucome est destiné à réduire la pression à l’intérieur de l’œil. Si des lésions des fibres optiques ont déjà réduit le champ de vision du patient, les traitements ne rétablissent pas la vision perdue. Ils ne visent qu’à arrêter la progression du glaucome et de la perte de vision.

Le traitement du glaucome varie selon le type envisagé.

En cas de crise de glaucome aigu, un traitement médicamenteux est instauré pour diminuer la tension intraoculaire. Il est suivi par un traitement par laser ou plus rarement par chirurgie.

En cas de glaucome chronique dépisté suffisamment tôt, le médecin prescrit un traitement destiné à maintenir la pression intraoculaire sous un certain seuil (fixé selon les caractéristiques du patient) afin de stopper l’évolution de la maladie. Il s’agit habituellement d’un traitement à base de collyres. Il devra être suivi pour le restant de la vie du patient. Lors de la mise en place du traitement, des contrôles fréquents de la pression intraoculaire sont faits pour s’assurer que l’objectif est atteint. Ensuite, les contrôles s’espacent (tous les deux à six mois selon les cas). Le respect du traitement est indispensable pour éviter de perdre la vue. Malheureusement, parce que le glaucome chronique est une maladie progressive et insidieuse, et qu’une interruption du traitement n’expose pas à des conséquences immédiates, de trop nombreux patients prennent leur traitement de manière irrégulière. Ils s’exposent ainsi à de graves complications.

Si les collyres ne permettent pas de contrôler suffisamment la pression intraoculaire, le médecin peut proposer un traitement par laser ou une chirurgie.

Glaucome et conduite automobile
Comme avec tous les collyres, l'instillation d'un collyre contre le glaucome peut provoquer une gêne visuelle transitoire, ainsi que d'autres troubles de la vision. Mieux vaut attendre que la vision soit redevenue tout à fait normale avant de conduire ou d'utiliser une machine dangereuse. De plus, si la vision est diminuée par les complications d'un glaucome, la poursuite éventuelle de la conduite automobile sera discutée avec le médecin.

Actualités

Steve McQueen, atteint d'un mésothéliome pleural incurable, a reçu quelques mois avant son décès de grandes quantités de laétrile (substance extraite des amandes des noyaux d'abricot), sans succès (photo : Steve McQueen et Neile Adams en 1960)

Les amandes de noyaux d’abricots ne sont pas anti-cancer et peuvent être toxiques

De nouvelles recommandations de traitement contre l'infection sexuellement transmissible à Mycoplasma genitalium (illustration).

Infection à Mycoplasma genitalium : nouvelles recommandations face à une antibiorésistance croissante

La prise récente d'opiacés par les personnes âgées est associée à une augmentation du risque de chute et de mortalité toutes causes (illustration).

Opiacés chez les personnes âgées : le surrisque de chute est-il significatif ? Quel impact sur la mortalité