En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Faire avaler un médicament liquide à un enfant

Mis à jour : Mercredi 11 Avril 2012

Les médicaments liquides sont très utilisés pour les enfants : solutions, sirops ou poudres diluées dans l’eau. Faciles à administrer et à doser, ces médicaments ont cependant un goût qui ne convient pas à tous les enfants. Dans ce cas, comment s’y prendre pour que la prise ne tourne pas au cauchemar ?

Bien doser le médicament

Les médicaments commercialisés sous forme liquide sont souvent vendus avec un instrument doseur : un compte-gouttes, une cuillère ou une pipette doseuse. Lorsqu’un outil de ce type est fourni, utilisez-le systématiquement, il permet un dosage plus précis du médicament. Si vous utilisez une pipette doseuse (ou une seringue sans aiguille), remplissez-la en vous aidant de ses graduations. Pour administrer le liquide, dirigez son extrémité vers l’intérieur de la joue de l’enfant plutôt que vers la langue : le liquide s’écoulera entre les gencives et la joue, ce qui permettra de l’avaler plus facilement. Si la pipette doseuse est équipée d’un bouchon, n’oubliez pas de l’enlever avant de la placer dans la bouche de l’enfant. Des incidents de ce type ont déjà été signalés.

N’oubliez pas d’agiter le flacon avant usage pour homogénéiser le liquide. Demandez à votre pharmacien s’il doit être conservé au froid.

Neutraliser le goût

Les médicaments liquides pour enfants sont souvent parfumés, à la fraise ou à la banane par exemple. Malheureusement, ces arômes artificiels ne plaisent pas toujours ou ne sont pas toujours suffisants pour masquer le goût du médicament. Dans ce cas, plusieurs astuces peuvent vous aider.

  • Si votre enfant est assez grand, donnez-lui une petite cuillerée de pâte de noisettes avant la prise. Cette pâte couvre les papilles et masque efficacement le goût. Vous pouvez également utiliser un bonbon à la menthe ou du dentifrice.
  • Pour chasser l’arrière-goût, un bonbon ou un chewing-gum à la menthe ou à la réglisse est efficace. Laissez votre enfant boire autant que nécessaire après la prise.
  • Le froid diminue le goût des aliments. Vous pouvez entreposer le liquide au réfrigérateur ou laisser votre enfant sucer un glaçon avant la prise pour anesthésier ses papilles.
  • L’odeur contribue à la perception du goût. Suggérez à votre enfant de se pincer le nez avant et pendant la prise.
  • Les papilles sont plutôt situées sur la langue. Il est possible de diminuer le désagrément d’un mauvais goût en utilisant une paille pour amener le liquide directement au fond de la bouche sans qu’il ne passe sur la langue.

Actualités

La transmission de l'hépatite A est le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l'eau contaminés (illustration).

Hépatite A : mise à disposition d'unités du vaccin HAVRIX 1440 destinées à l'export

COLOFOAM est un corticoïde à usage local sous forme de mousse rectale (illustration).

COLOFOAM mousse rectale : rupture de stock pour une durée indéterminée

PERCUTALGINE est indiqué dans le traitement local d'appoint des tendinites et des entorses bénignes (illustration).

PERCUTALGINE : fin de commercialisation de toutes les présentations