En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Mettre des gouttes dans le nez d’un enfant

Mis à jour : Jeudi 19 Avril 2018

Les gouttes administrées dans le nez ne sont pas très bien tolérées par les nourrissons. Habituellement, on les réserve aux enfants plus grands. Lorsque l'enfant est âgé de plus de 30 mois, le médecin peut parfois prescrire des solutions nasales antibactériennes lors de rhinopharyngites. Leur usage est limité. Le lavage des fosses nasales avec du sérum physiologique doit toujours être privilégié.

Comment se préparer ?

    Mouchez votre enfant. Prévenez-le que les gouttes peuvent passer dans le fond de la gorge. Plusieurs positions de l’enfant permettent de les lui administrer :
  • dans vos bras, la tête penchée en arrière, son bras autour de votre corps, l’autre tenu doucement par votre main libre ;
  • couché sur le dos avec un oreiller sous les épaules et la tête en arrière ;
  • couché sur le dos au bord du lit, la tête penchée vers l’arrière ;
  • assis, la tête penchée en arrière.

Comment les administrer ?

Demandez à votre enfant de respirer par la bouche. Insérez doucement l’extrémité du flacon ou du compte-gouttes dans une narine, si possible sans la toucher. Ne l’enfoncez pas de plus d’un centimètre. Versez le nombre de gouttes prescrit et veillez à ce que l’enfant garde la tête penchée en arrière pendant au moins cinq minutes. Lorsqu’il se redresse, laissez-le cracher le liquide qui a coulé dans sa bouche. S’il tousse, mettez-le immédiatement en position assise et surveillez sa respiration. Il est préférable d’éviter de moucher l’enfant pendant quelques minutes pour laisser le produit en contact avec les fosses nasales. Après usage, rincez le compte-gouttes ou la pipette à l’eau chaude et séchez-les.

Les aérosols administrés par le nez

Quelques solutions nasales sont disponibles en spray (aérosol). Pour les utiliser, bouchez une narine de l’enfant et demandez-lui d’inspirer au moment où vous effectuez une pression sur le flacon. La plupart de ces aérosols s’utilisent sans que l’enfant ne tienne sa tête en arrière : vérifiez le mode d’emploi sur la notice.

Actualités

Le rapport bénéfice/risque des médicaments anorexigènes est jugé défavorable (illustration).

Rappel de l'ANSM : les anorexigènes amphétaminiques sont interdits France

En France, plus de 13 millions de personnes fument mais plus de la moitié souhaitent arrêter de fumer (illustration).

Plan Priorité Prévention : remboursement progressif des substituts nicotiniques hors forfait annuel

Le premier symptôme de la maladie d'Alzheimer est souvent une perte de la mémoire immédiate, se manifestant initialement par des distractions mineures, qui s'accentuent avec la progression de la maladie (illustration).

Alzheimer : arrêt de commercialisation fin novembre 2018 de REMINYL comprimé et gélule LP