En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Les risques des médicaments pendant la période d'allaitement

Mis à jour : Mardi 23 Juillet 2013

Quels sont les médicaments qui peuvent passer dans le lait maternel ?

femme qui allaite bébé

De nombreux médicaments sont susceptibles de passer du sang maternel dans le colostrum (le premier lait fabriqué pendant les deux à trois jours qui suivent l’accouchement) et dans le lait maternel. D’autres diminuent la sécrétion lactée (par exemple, les diurétiques) ce qui les contre-indique pendant l’allaitement.

Lorsque le médicament passe dans le lait maternel, il est absorbé par le nourrisson et il peut provoquer des effets indésirables comparables ou supérieurs à ceux observés chez l’adulte.

Les effets sur le nourrisson sont donc variés :

  • certains médicaments peuvent déclencher des troubles digestifs banals de type constipation ou diarrhée. C'est le cas par exemple de certains antibiotiques.
  • d'autres peuvent provoquer des troubles plus graves, voire une intoxication. C'est le cas des médicaments utilisés contre les troubles psychiques qui peuvent entraîner, chez le nouveau-né, somnolence, léthargie, insomnie ou hyperactivité.

Parfois, un nouveau-né peut être sensibilisé à un médicament par le biais du lait maternel et présenter une réaction allergique plus tard dans sa vie. Ces réactions sont rares et imprévisibles.

Parmi les médicaments contre-indiqués lors de l’allaitement, on peut citer

D'autres médicaments sont déconseillés : par exemple,

  • les médicaments des troubles psychiques,
  • les antiallergiques antihistaminiques (à l'exception de la cétirizine),
  • la pseudoéphédrine - présente dans de nombreuses spécialités contre le rhume -,
  • la codéine présente dans les médicaments antitussifs ou antalgiques,
  • certains médicaments contre l'hypertension artérielle,
  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sauf l'ibuprofène et le diclofénac en prise courte et occasionnelle,
  • les corticoïdes locaux appliqués sur le mamelon,
  • etc.

D’une manière générale, n’appliquez ni crème, ni gel ni pommade sur le mamelon sans avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

S'arrêter de fumer pendant la grossesse
Le tabagisme chez la femme enceinte peut être à l'origine d'un retard de croissance du fœtus. L'arrêt du tabac est donc toujours souhaitable. Chez les femmes fortement dépendantes à la nicotine, l'usage d’un substitut de la nicotine (patch, gomme à mâcher) peut être une aide. En effet, les substituts de la nicotine ont l'avantage de ne pas exposer le fœtus aux toxiques présents dans la fumée du tabac (autres que la nicotine). Les effets de la nicotine seule sur le fœtus sont mal connus. Cependant, l'usage d’un substitut nicotinique est un moindre mal par rapport aux effets du tabac sur le fœtus.

Actualités

La codéine utilisée comme agent antitussif en pédiatrie est contre-indiquée depuis 2015 (illustration).

TUSSIPAX, NEO-CODION ENFANTS, EUCALYPTINE LE BRUN formes buvables : rappel de lots

Quatre gouttes d'HALDOL 2 mg/mL solution buvable correspondent à 0,4 mg d'halopéridol (illustration).

HALDOL buvable : risque d'erreurs médicamenteuses entre la seringue graduée en mg/mL et le flacon compte-gouttes

Les antipsychotiques sont le traitement pharmacologique de référence des états psychotiques aigus et chroniques, notamment de la schizophrénie (illustration).

La solution buvable de lévomépromazine NOZINAN 4 % devient NOZINAN 40 mg/mL