Les effets indésirables chez les enfants

Mis à jour : Mercredi 20 Octobre 2010

Comme les adultes, les enfants peuvent ressentir des effets indésirables après la prise d’un médicament. Certains de ces effets secondaires se manifestent plus fréquemment chez les enfants, voire uniquement chez eux. En cas de doute, signalez ce type d’effet à votre médecin ou à votre pharmacien.

Les effets indésirables chez les enfants

Les enfants peuvent connaître les mêmes effets indésirables que les adultes : nausées, vomissements, diarrhée, réactions de la peau et autres. Avant l’âge de un an, les effets indésirables sont plus souvent digestifs (vomissements et diarrhée), cutanés (rougeurs, démangeaisons, boutons) ou nerveux (somnolence ou convulsions par exemple). Certains de ces effets sont propres aux enfants ; ainsi, les antibiotiques de la famille des cyclines jaunissent les futures dents définitives et ne sont, de ce fait, pas utilisés chez les jeunes enfants. On observe parfois certains effets indésirables au cours du traitement de maladies infantiles. L’administration d’ibuprofène lors d’une varicelle, par exemple, est contre-indiquée, car ce médicament semble favoriser les complications infectieuses des lésions. De la même manière, l’usage de l’aspirine pour faire tomber la fièvre est déconseillé, car cette substance peut provoquer des troubles de la conscience avec somnolence voire coma (syndrome de Reye), en particulier lors d’une maladie d’origine virale (grippe, rougeole, rubéole, etc.).

Les excipients à effet notoire

Certains médicaments sont mal tolérés à cause des substances sans activité biologique utilisées pour des raisons techniques dans leur fabrication, les excipients. Certains d’entre eux, dits excipients à effet notoire, sont parfois mal supportés : le lactose par exemple (sucre du lait) qui peut provoquer des troubles digestifs chez les enfants sensibles à cette substance, ou l’amidon de blé qui est mal toléré par les enfants souffrant d’une maladie cœliaque. Certains vaccins contiennent de l’œuf et sont contre-indiqués en cas d’allergie.

Effets indésirables et mauvaise utilisation des médicaments

Il arrive que les effets indésirables soient dus à une mauvaise utilisation des médicaments : surdosage (en particulier avec les formes percutanées), non-respect de l’ordonnance ou interactions avec des médicaments disponibles sans ordonnance, par exemple. Si votre enfant réagit mal à un médicament, n’oubliez pas de mentionner à votre médecin l’ensemble des traitements qu’il a reçus, y compris les traitements de type médecine douce.

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité de médicaments distribués en ville et à l'hôpital

La spécialité SALBUMOL 0,5 mg/1 ml solution injectable n’a plus de place dans la stratégie thérapeutique des situations obstétricales nécessitant une tocolyse (illustration).

Travail prématuré sans complication : arrêt de commercialisation de SALBUMOL fin juin 2020

Les troubles du sommeil constituent un important problème de santé, tant par leur fréquence que par leurs répercussions humaines, sociales et économiques (illustration).

Insomnie : arrêt de commercialisation de NOCTAMIDE (lormétazépam)