En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les médicaments craignent-ils la chaleur ?

Mis à jour : Lundi 11 Juin 2018

Avant leur commercialisation, les médicaments sont soumis à des essais pour évaluer leur stabilité sous l’effet de la chaleur. Selon les résultats de ces essais, on distingue trois types de médicaments dont les conditions de conservation sont détaillées sur l’emballage.

Les médicaments à conserver à température ambiante

Ces médicaments ne craignent pas la chaleur de nos climats, même en cas de canicule. Ils peuvent résister à des températures de 40°C pendant six mois. Ils ne demandent pas de précaution particulière sauf dans des conditions extrêmes (par exemple, dans une voiture au soleil où la température peut dépasser 40°C).

Les médicaments à conserver à une température inférieure à 25 ou à 30°C

Ces médicaments se conservent à des températures modérées. Toutefois, un excès de chaleur pendant quelques jours, voire quelques semaines, ne nuit pas à leur efficacité. Il suffit donc de les stocker dans son armoire à pharmacie. Lors de voyage pendant une vague de chaleur, il est préférable de les transporter dans un emballage isotherme non réfrigéré.

Les médicaments à conserver entre 2 et 8°C

Ces médicaments doivent être conservés au réfrigérateur. En cas de vague de chaleur, il convient donc de vérifier avec un thermomètre que son réfrigérateur reste capable de fonctionner correctement. Une fois sortis du réfrigérateur, il faut les utiliser rapidement. Leur transport exige un emballage isotherme réfrigéré (par exemple une poche de glace) mais en veillant à ce que le médicament ne congèle pas au contact de la source de froid.

Les formes pharmaceutiques sensibles à la chaleur

Les médicaments qui se présentent sous forme de suppositoire ou d’ovule sont susceptibles de fondre en cas de forte chaleur et les crèmes et pommades peuvent également changer d’aspect. Il est donc important de les conserver si possible au frais. Si vous constatez une modification importante de la couleur ou de la texture (séparation entre la phase grasse et la phase aqueuse) après exposition à la chaleur, il est préférable de ne pas utiliser vos produits car ces changements d’aspect peuvent indiquer un changement des propriétés et une baisse d'efficacité.

Actualités

Les bronches d\'un asthmatique sont inflammatoires et voient leur diamètre réduit : en cas de crise, un bronchodilatateur bêta-2 mimétique de courte durée d\'action sera utilisé en 1re intention (illustration).

Asthme : rupture de stock de BRICANYL TURBUHALER jusqu'à mi-décembre 2018

INTETRIX exerce une action amœbicide de contact sur les trophozoïtes d\'Entamœba histolytica forme minuta et forme kystique (illustration).

Amibiase intestinale : tensions d’approvisionnement d'INTETRIX gélule

Les substituts nicotiniques diffusent de la nicotine de manière lente et régulière, permettant ainsi au fumeur de se libérer petit à petit de sa dépendance physique (illustration).

NICOTINELL comprimé à sucer (boîte de 204) et patch (boîte de 28) : désormais remboursables à 65 %