En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les médicaments craignent-ils la chaleur ?

Mis à jour : Mercredi 08 Juillet 2015

Avant leur commercialisation, les médicaments sont soumis à des essais pour évaluer leur stabilité sous l’effet de la chaleur. Selon les résultats de ces essais, on distingue trois types de médicaments dont les conditions de conservation sont détaillées sur l’emballage.

Les médicaments à conserver à température ambiante

Ces médicaments ne craignent pas la chaleur de nos climats, même en cas de canicule. Ils peuvent résister à des températures de 40°C pendant six mois. Ils ne demandent pas de précaution particulière sauf dans des conditions extrêmes (par exemple, dans une voiture au soleil où la température peut dépasser 40°C).

Les médicaments à conserver à une température inférieure à 25 ou à 30°C

Ces médicaments se conservent à des températures modérées. Toutefois, un excès de chaleur pendant quelques jours, voire quelques semaines, ne nuit pas à leur efficacité. Il suffit donc de les stocker dans son armoire à pharmacie. Lors de voyage pendant une vague de chaleur, il est préférable de les transporter dans un emballage isotherme non réfrigéré.

Les médicaments à conserver entre 2 et 8°C

Ces médicaments doivent être conservés au réfrigérateur. En cas de vague de chaleur, il convient donc de vérifier avec un thermomètre que son réfrigérateur reste capable de fonctionner correctement. Une fois sortis du réfrigérateur, il faut les utiliser rapidement. Leur transport exige un emballage isotherme réfrigéré (par exemple une poche de glace) mais en veillant à ce que le médicament ne congèle pas au contact de la source de froid.

Les formes pharmaceutiques sensibles à la chaleur

Les médicaments qui se présentent sous forme de suppositoire ou d’ovule sont susceptibles de fondre en cas de forte chaleur et les crèmes et pommades peuvent également changer d’aspect. Il est donc important de les conserver si possible au frais. Si vous constatez une modification importante de la couleur ou de la texture (séparation entre la phase grasse et la phase aqueuse) après exposition à la chaleur, il est préférable de ne pas utiliser vos produits car ces changements d’aspect peuvent indiquer un changement des propriétés et une baisse d'efficacité.

Actualités

La lithiase cystinique est la seule expression clinique de la cystinurie, anomalie héréditaire du transport transépithélial rénal et intestinal de la cystine et des acides aminés dibasiques (illustration).

Cystinurie : importation de CAPTIMER (tiopronine) pour les patients intolérants à TROLOVOL

SYNAREL est préconisé dans le traitement de l'endométriose et de certaines stérilités (illustration).

Endométriose : rupture de stock de SYNAREL (nafaréline) prévue pour les 20 premiers jours de septembre

La trimébutine est désormais contre-indiqué chez l'enfant de moins de 2 ans (illustration).

DEBRICALM, DEBRIDAT et génériques (trimébutine) : contre-indiqués chez l'enfant de moins de 2 ans