En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les médicaments avec et sans ordonnance

Mis à jour : Vendredi 19 Décembre 2014

Les médicaments sont des produits particuliers dont la commercialisation et les conditions de vente sont étroitement encadrées par le législateur. En France, ils ne sont vendus au public qu'en pharmacie (officine ou pharmacie hospitalière). Les médicaments sont classés en différentes catégories en fonction de leurs modalités de délivrance.

Les médicaments pouvant être achetés sans ordonnance

médecin ordonnance

Les médicaments dont la prescription par un médecin n'est pas obligatoire sont dits à prescription médicale facultative. Souvent utilisés dans le cadre de l'automédication, ces médicaments ne sont pas pour autant anodins et sont soumis aux mêmes règles de surveillance que les médicaments à prescription obligatoire. Le rôle de conseil du pharmacien lors de leur vente est fondamental.

Les médicaments obligatoirement vendus sur ordonnance

Les médicaments présentant des difficultés d’emploi ou des risques en cas d’utilisation inappropriée ne peuvent être obtenus, selon les cas, que sur présentation d'une prescription d'un médecin, d'un dentiste ou d'une sage-femme. Ils sont dits à prescription médicale obligatoire. La durée du traitement prescrit sur une ordonnance ne peut dépasser 1 an. En cas de traitement au long cours de plusieurs mois, le pharmacien ne délivre que la quantité nécessaire à un mois de traitement, sauf dans le cas des contraceptifs et de certains traitements de maladies chroniques.

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"