En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le vaccin contre la grippe

Mis à jour : Jeudi 27 Avril 2017

La vaccination contre la grippe saisonnière est recommandées chaque année aux personnes âgées de plus de 65 ans, aux femmes enceintes et à certaines personnes atteintes de maladie chronique.

Les recommandations générales et spécifiques

Le vaccin contre la grippe est recommandé pour les personnes âgées de plus de soixante-cinq ans et pour les adultes et les enfants de plus de 6 mois qui présentent une maladie spécifique : diabète, insuffisance cardiaque grave, insuffisance respiratoire chronique grave, formes graves des maladies nerveuses et musculaires (comme la myopathie, par exemple), épilepsie grave, déficit immunitaire grave, infection par le VIH-sida, insuffisance rénale chronique grave, maladies du sang, mucoviscidose, maladie chronique du foie, avec ou sans jaunisse, etc. Il est aussi préconisé pour les professionnels de santé et les personnels naviguant des bateaux de croisière et des avions.

Depuis 2012, la vaccination contre la grippe est également recommandée pour les femmes enceintes (quel que soit le trimestre de la grossesse) et les personnes dont l’IMC (indice de masse corporel) est supérieur à 40 kg/m2.

Dans le cadre des recommandations, le coût du vaccin est entièrement pris en charge par l’Assurance maladie.

La vaccination antigrippale en pratique

Les principaux vaccins contre la grippe utilisés en France sont des vaccins composés de virus inactivés et purifiés. Ils s'administrent par voie sous-cutanée ou intramusculaire. Leur composition est actualisée chaque année selon des recommandations de l'OMS (organisation mondiale de la santé) en fonction des souches de virus qui ont circulé durant l’hiver précédent et qui sont les plus susceptibles d’être présentes lors de l’hiver suivant. En effet, les virus de la grippe se modifient continuellement.

Les vaccins contre la grippe administrés par voie injectable sont habituellement bien tolérés. Les principaux effets indésirables sont des réactions localisées (douleur au point d'injection) et des réactions générales (fièvre, fatigue, frissons, douleurs musculaires ou articulaires). Ils disparaissent généralement en 1 ou 2 jours.

La vaccination antigrippale doit être renouvelée tous les ans. Les vaccins sont habituellement disponibles à partir du mois de septembre.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Vaccins : grippe

Légende
Médicament ayant des présentations disponibles sans ordonnance

Il existe également un vaccin contre la grippe composé de virus vivants atténués. Il s’administre par voie nasale et n’est pour l’instant disponible qu’à l’hôpital. Il est destiné à la prévention de la grippe chez les enfants âgés de 2 ans à 17 ans révolus pour lesquels la vaccination est recommandée en raison de maladie pouvant favoriser des complications graves en cas de grippe.

Sources et références

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"