En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les vaccins contre les méningites à méningocoques

Mis à jour : Jeudi 27 Avril 2017

Plusieurs types de vaccins contre les méningites à méningocoques existent en France.

Les recommandations concernant la vaccination contre les infections à méningocoques

La vaccination contre les infections à méningocoques de type C est recommandée pour tous les enfants de plus d’un an. La recommandation de vaccination est étendue aux enfants plus âgés et aux jeunes adultes non vaccinés jusqu’à 24 ans. Cette mesure vise à obtenir une couverture vaccinale importante pour diminuer le nombre de méningites et de septicémies à méningocoques C, notamment chez les nourrissons de moins de 1 an.

Les vaccins antiméningocoques de type C sont habituellement bien tolérés. Les effets indésirables sont peu fréquents et généralement bénins : rougeur ou douleur au point d’injection, fièvre, maux de tête.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Vaccins : infections à méningocoques

Les vaccins contre les infections à méningocoques de type A, C Y, W135 sont destinés à des cas particuliers : enfants immunodéprimés ou auxquels on a enlevé la rate, voyageurs qui partent dans un pays à risque de méningite à méningocoques (pèlerinage à la Mecque, par exemple).

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Vaccins : infections à méningocoques

Un vaccin contre les méningocoques du groupe B est disponible depuis 2014 en France. Ce vaccin, utilisable à partir de l'âge de 2 mois, n'est actuellement recommandé par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) que pour des populations particulières, telles que les personnes immunodéprimées, et dans certaines situations spécifiques lors de foyers de cas groupés.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Vaccins : infections à méningocoques

Quand vacciner contre les infections à méningocoques de type C ?

Le calendrier vaccinal préconise l'administration d'une dose unique de vaccin contre les méningites à méningocoques de type C à tous les nourrissons à l'âge de 12 mois, éventuellement en même temps que la première dose de vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole. Dans ce cas, il n’y a pas besoin de rappel.

En 2017, la couverture vaccinale contre les infections à méningocoques C est encore insuffisante et des infections graves à méningocoques C sont encore observées chez les nourrissons de moins de 12 mois. En conséquence, le calendrier vaccinal 2017 recommande, de façon transitoire, une vaccination pendant la première année de vie, avec l’injection d’une dose à 5 mois avec le vaccin (NEISVAC) et une dose de rappel à 12 mois.

Le rattrapage pour tous les enfants, les adolescents et les jeunes adultes non vaccinés jusqu'à l'âge de 24 ans se fait également avec une seule dose de vaccin.

En savoir plus dans l'actualité : Calendrier vaccinal : les innovations pour 2017, 04/2017.

Sources et références

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"