En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Le vaccin contre le zona

Mis à jour : Mardi 13 Juin 2017

Le zona est la manifestation d'une réactivation du virus de la varicelle qui touche particulièrement les adultes. Le risque de survenue de complications, notamment de douleurs post-zostériennes pouvant détériorer la qualité de vie, est fortement lié à l’âge.

Les recommandations concernant le vaccin contre le zona ?

La vaccination contre le zona permet de prévenir les risques d’apparition de zona chez l’adulte ainsi que la survenue des douleurs après la maladie.

Le calendrier vaccinal 2016 a intégré la décision du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) qui recommande la vaccination contre le zona chez les adultes âgés de 65 à 74 ans révolus. Le vaccin est pris en charge à 30 % dans ce cadre.

Pour en savoir plus dans les Actualités : Calendrier vaccinal 2016 : nouvelles recommandations pour le zona, 04/2016.

Quand vaccine-t-on contre le zona ?

Le vaccin contre le zona contient une souche du virus varicelle-zona vivant atténué. Il est donc contre-indiqué chez les personnes immunodéprimées (cancer, VIH). Il s’administre en une dose par voie sous-cutanée, éventuellement en même temps que le vaccin contre la grippe saisonnière. La nécessité d’une seconde dose n’est actuellement pas définie.

Liste des médicaments mise à jour : Mardi 18 Septembre 2018

Vaccins : zona

Sources et références

Actualités

Les préparations coliques  sont indiquées pour le lavage colique, en préparation des examens d'exploration (endoscopie, radiologie) ou d'une chirurgie colique chez l'adulte (illustration).

Préparations coliques orales : prescription médicale obligatoire pour 10 spécialités passées sur liste

SRILANE est indiqué dans le traitement local d'appoint des entorses, des contusions et de la lombalgie aiguë (illustration).

SRILANE 5 % crème (idrocilamide) : arrêt de commercialisation depuis mi-octobre

Les substituts nicotiniques remboursables sur prescription médicale « classique » n'entrent plus dans le cadre du forfait annuel, à hauteur de 150 € par an et par personne (illustration).

NICORETTESKIN (boîte de 7), NIQUITIN et NIQUITINMINIS : désormais remboursables sur prescription "classique"