En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

BÉTADINE gynécologique

Mis à jour : Mardi 19 Juin 2018
Famille du médicament :

Antiseptique local

Dans quel cas le médicament BÉTADINE gynécologique est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiseptique d'usage local qui contient de l'iode.

Il est utilisé dans le traitement d'appoint des infections vaginales.

Présentations du médicament BÉTADINE gynécologique

BÉTADINE : ovule ; boîte de 8
- Non remboursé - Prix libre 
BÉTADINE : solution vaginale (brun) ; flacon de 125 ml
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament BÉTADINE gynécologique

p ovulep 100 ml
Polyvidone iodée250 mg10 g
soit Iode25 mg1 g
Aucun excipient commun.

Contre-indications du médicament BÉTADINE gynécologique

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • antécédent d'allergie à la polyvidone iodée,

  • grossesse (à partir du 4e mois, en cas d'utilisation prolongée),

  • allaitement en cas de traitement prolongé.

Attention

N'utilisez pas ce médicament de façon prolongée sans avis médical : risque de passage de l'iode dans le sang, qui pourrait entraîner une perturbation du fonctionnement de la thyroïde.

En cas d'infection génitale, votre partenaire peut être contaminé alors qu'il ne présente aucun symptôme. S'il n'est pas traité conjointement, une recontamination est possible.

Interactions du médicament BÉTADINE gynécologique avec d'autres substances

Ce médicament peut interagir avec :
  • les spermicides : annulation de l'effet contraceptif local ;

  • les antiseptiques : annulation de leurs effets ou formation de substances caustiques avec les antiseptiques mercuriels.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament contient de l'iode, susceptible de passer dans le sang de la femme enceinte ou dans le lait de celle qui allaite et de perturber le fonctionnement de la glande thyroïde de son enfant. Ce risque, théorique, n'est à prendre en compte qu'en cas d'utilisation prolongée.

Dans le doute, n'utilisez pas ce médicament plus de quelques jours sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament BÉTADINE gynécologique

Ovule : il est mis en place au fond du vagin, de préférence le soir au coucher. Il peut être utilisé après une irrigation avec la solution vaginale.

Solution vaginale : en badigeonnage externe ou interne, elle est utilisée pure et appliquée à l'aide d'une compresse ; en irrigation vaginale, elle doit être diluée (2 cuillères à soupe par litre d'eau tiède). Ne pas conserver l'excédent de solution diluée.

Posologie usuelle :

  • Adulte :

  • Ovule : 1 par jour, pendant 8 à 16 jours.

  • Solution vaginale : 1 ou 2 irrigations vaginales ou badigeonnages par jour.

Conseils

Introduisez l'ovule en position couchée, puis restez allongée pendant 5 à 10 minutes. En fondant dans le vagin, l'ovule peut être à l'origine d'un écoulement gênant : il est conseillé de mettre une protection.

Les taches dues au médicament disparaissent après lavage.

Pendant les règles, n'interrompez pas le traitement et évitez de porter des tampons.

Effets indésirables possibles du médicament BÉTADINE gynécologique

Réaction allergique, irritation locale.

En cas d'utilisation prolongée : perturbation du fonctionnement de la glande thyroïde.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

ESMYA est indiqué dans la prise en charge de fibromes utérins (illustration).

ESMYA (ulipristal) : restriction des indications et mesures de réduction du risque d'atteintes hépatiques

Représentation en 3D de Streptococcus pneumoniae (illustration).

Vaccin PNEUMOVAX : mise à disposition exceptionnelle de seringues préremplies à péremption courte

L’amyotrophie spinale (ASA ou SMA) est une maladie neuromusculaire progressive d’origine génétique, caractérisée par une dégénérescence des motoneurones (illustration).

SPINRAZA (nusinersen) : risque d'hydrocéphalie communicante, non reliée à une méningite ou à une hémorragie