En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

LARIAM

Mis à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Antipaludique

Dans quel cas le médicament LARIAM est-il prescrit ?

Ce médicament est un antipaludique : il inhibe la reproduction du parasite responsable du paludisme.

Il est utilisé dans le traitement curatif et le traitement préventif du paludisme résistant aux autres antipaludiques (notamment la chloroquine).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament LARIAM

LARIAM 250 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 8
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament LARIAM

p cp
Méfloquine250 mg
Lactose+
Excipients : Alginate de calcium et d'ammonium, Amidon de maïs, Cellulose microcristalline, Copolymère de polyoxyéthylène et de polyoxypropylène, Crospovidone, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Talc

Contre-indications du médicament LARIAM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Ces trois dernières contre-indications peuvent ne pas s'appliquer pour le traitement curatif du paludisme.

Attention

L'usage de ce médicament dans la prévention du paludisme est réservé à certaines régions du monde. La liste de ces pays est revue chaque année par l'OMS (Organisation mondiale de la santé). Même si vous avez déjà pris ce médicament pour un précédent voyage dans la même région ou une autre partie du monde, il est nécessaire de consulter votre médecin pour connaître la prévention la mieux adaptée à votre voyage. L'automédication en prévention du paludisme est fortement déconseillée.

En cas de séjour de plus de 3 mois, il peut être nécessaire d'utiliser d'autres méthodes de prévention du paludisme.

La méfloquine peut entraîner des troubles psychiques tels que : anxiété, paranoïa, dépression, hallucinations, psychose et plus rarement idées suicidaires. Des crises d'angoisse, des cauchemars, une agitation anormale, une confusion ou un changement de comportement peuvent être le signe de troubles mentaux plus graves. La survenue d'un de ses symptômes au cours de l'utilisation du médicament en prévention du paludisme impose l'arrêt des prises et une consultation médicale rapide. En raison de la présence prolongée du médicament dans le sang, ces troubles peuvent survenir et persister plusieurs mois après la dernière prise.

D'autres effets indésirables potentiellement graves ont également été identifiés. Leur survenue impose un avis médical urgent :
  • réaction allergique (éruption cutanée, choc...),

  • palpitations, troubles du rythme cardiaque ;

  • fourmillement des extrémités, sensation de brûlure, engourdissement, faiblesse musculaire ;

  • essoufflement, toux sèche, généralement associés à de la fièvre et des maux de tête ;

  • troubles visuels.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale ou d'insuffisance hépatique.

Par ailleurs, comme ce médicament peut parfois altérer le jugement, le comportement ou la coordination des mouvements, la prudence est recommandée en cas d'activités potentiellement dangereuses (sports d'altitude, maniement d'outil dangereux...).

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges.

Interactions du médicament LARIAM avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à :
  • l'acide valproïque (DÉPAKINE et ses génériques, MICROPAKINE...) : risque de crise d'épilepsie ;

  • l'halofantrine (HALFAN) : risque d'effets indésirables cardiaques graves. Un délai de 15 jours doit être respecté entre la prise de ces deux médicaments.

Il peut interagir avec la quinine par voie intraveineuse.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un bêtabloquant (médicament utilisé essentiellement en cardiologie), un antiarythmique, un antidépresseur, un neuroleptique, un antibiotique ou un médicament contenant l'une des substances suivantes : bupropion, tramadol, chloroquine, rifampicine, carbamazépine, phénytoïne, efavirenz.

Par mesure de prudence, il est préférable de faire pratiquer les vaccinations par un virus vivant au moins 3 jours avant la première prise de ce médicament.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Le risque pendant la grossesse est lié au paludisme. Les voyages en zone de paludisme sont fortement déconseillés en cas de grossesse. Si nécessaire, ce médicament peut être pris par la femme enceinte aux doses préconisées.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament LARIAM

Les comprimés sont pris avec un grand verre d'eau, de préférence au cours d'un repas.

En raison du goût amer et légèrement piquant du produit, les comprimés ne doivent pas être croqués. Néanmoins, pour les personnes ayant des difficultés à déglutir, les comprimés peuvent être écrasés et dissous dans de l'eau ou dans une boisson susceptible d'en masquer le goût.

Posologie usuelle :

Traitement préventif du paludisme : ce médicament doit être pris une fois par semaine à jour fixe. Afin de s'assurer que la méfloquine est bien tolérée, la première prise a lieu 10 jours avant le départ et la deuxième prise 3 jours avant. La dernière prise aura lieu 4 semaines après le retour de la zone impaludée.

  • Adulte et enfant de plus de 45 kg : 1 comprimé par semaine.

  • Enfant de 31 à 45 kg : 3/4 de comprimé par semaine.

  • Enfant de 20 à 30 kg : 1/2 comprimé par semaine.

  • Enfant de 15 à 19 kg : 1/4 de comprimé par semaine.

Traitement curatif du paludisme : 25 mg par kg, à répartir en 2 ou 3 prises espacées de 6 à 12 heures, soit :

  • Adulte de plus de 60 kg : 3 comprimés, puis 2 comprimés 6 à 8 heures plus tard, puis 1 comprimé 6 à 8 heures plus tard.

  • Adulte de 46 à 60 kg : 3 comprimés, puis 2 comprimés 6 à 8 heures plus tard.

  • Enfant de 31 à 45 kg : 2 à 3 comprimés, puis 1 comprimé 6 à 8 heures plus tard.

  • Enfant de 21 à 30 kg : 2 à 3 comprimés, répartis en 2 prises à 12 heures d'intervalle.

  • Enfant de 5 à 20 kg : 1 comprimé par 10 kg de poids, répartis en 2 prises.

Chaque fois que possible, une analyse de sang destinée à mettre en évidence le parasite doit être réalisée.

Conseils

Lors de la délivrance du médicament, une carte de surveillances rédigée en anglais et en français doit vous être remise par votre pharmacien. Vous devez la conserver avec vous pendant votre voyage.

La chimioprophylaxie ne dispense pas des mesures destinées à empêcher les piqûres de moustiques : port de vêtements longs après le coucher du soleil, répulsifs sur les zones découvertes, insecticides, moustiquaire...

L'utilisation de moyens de prévention n'exclut pas totalement le risque de paludisme. Toute fièvre importante au cours d'un séjour en zone impaludée ou dans les 4 semaines qui suivent le retour peut traduire un accès palustre et nécessite une consultation médicale d'urgence pour rechercher le parasite dans le sang.

Une rechute après une crise de paludisme peut toujours survenir, même si le traitement a été bien suivi.

Les comprimés doivent être conservés à l'abri de la lumière et de l'humidité.

Effets indésirables possibles du médicament LARIAM

Les effets indésirables peuvent survenir ou persister jusqu'à plusieurs semaines après l'arrêt du traitement.

Le plus fréquemment : nausées, vomissements, vertiges. Ces effets ont tendance à diminer à la poursuite du traitement.

Fréquents : maux de tête, anxiété, dépression, insomnie, cauchemars, selles molles ou diarrhée, douleurs abdominales, troubles visuels, démangeaisons.

Plus rarement : convulsions, troubles de l'audition (bourdonnement d'oreilles, baisse de l'audition), vision floue, palpitations, troubles cardiaques, troubles pulmonaires d'origine allergique, réaction allergique, éruption cutanée, digestion difficile, agitation, nervosité, modification de l'humeur, attaque de panique, confusion des idées, hallucinations, agressivité, troubles de l'attention, dépression, idées suicidaires, troubles de l'équilibre, somnolence, malaise, convulsions, perte de mémoire, troubles sensitifs, fourmillements, tremblements, faiblesse musculaire, crampes, douleur des muscles ou des articulations, fatigue, frissons, fièvre, augmentation des transaminases, hépatite, anomalie de la numération formule sanguine.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (5)

Le 12/06/2015 à 18:39
avatar COLBER59
COLBER59
Bonjour à tous, J'ai été traitée par Lariam en 2008 lors d'un voyage d'un mois en amérique du sud et je n'ai eu aucun problème. Je suis pourtant sensible aux médicaments. Après, chacun est susceptible de réagir différemment ...

0 0
Le 19/01/2015 à 06:38
avatar COLBER59
COLBER59
Attention, ce médicament est dangereux et interdit par plusieurs pays. L'armée française et l'armée américaine l'interdisent à leurs soldats à cause des effets secondaires psychiques dramatiques. Une petite recherche sur internet suffit... Pourquoi est-ce que des médecins français prescrivent encore Lariam, c'est un mystère. Si votre médecin vous prescrit Lariam, changez de médecin !

0 1
Le 09/07/2013 à 21:29
avatar COLBER59
COLBER59
je suis allé au Bénin pour 5 jours, mon médecin m'a dit que je peux m'en passer sans prendre Lariam, mais moi je l'ai pris à titre préventif ; mais la derniére prise prévue 4 semaines après mon retour j'ai oublié de la prendre le jour prévu

1 0
Le 18/04/2012 à 11:14
avatar Modérateur
Modérateur
@manou : des troubles de l'humeur et du comportement peuvent être liés à la prise de Lariam et doivent faire arrêter le traitement. Les effets indésirables de Lariam peuvent survenir plusieurs semaines après l'arrêt du traitement.

3 0
Le 13/04/2012 à 11:02
avatar COLBER59
COLBER59
Bjr, mon fils part souvent en Afrique et prend depuis longtemps lors de ses déplacements du lariam. Or depuis ces prises, il a des réactions colériques incontrôlées, du stress, des réactions incompréhensibles si on ne dit pas comme lui, etc .... peut-il y avoir une cause à effet ?

6 0

Actualités

Les APSI de la gamme IRIS sont utilisés pour le traitement de désensibilisation par voie injectable sous-cutanée (illustration).

Produits d'allergologie injectables de la gamme IRIS : interruption des traitements et rappel de tous les lots non périmés

Représentation en 3D de rétrovirus (illustration).

VIH : arrêt de commercialisation de VIDEX et ZERIT fin mars 2018

GENESERINE est indiqué dans le traitement d'appoint des troubles dyspeptiques (illustration).

Troubles dyspeptiques : arrêt de commercialisation de GENESERINE (salicylate d'éséridine) en octobre 2017