En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MERCRYL solution moussante

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Antiseptique local

Dans quel cas le médicament MERCRYL solution moussante est-il prescrit ?

Ce médicament contient des antiseptiques locaux associés à un agent moussant.

Il est utilisé pour nettoyer la peau et les muqueuses et pour assurer l'antiseptie des lésions infectées ou exposées à un risque d'infection.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MERCRYL solution moussante

MERCRYL solution moussante : solution pour application cutanée ; flacon de 300 ml
- Non remboursé - Prix libre 
MERCRYL solution moussante : solution pour application cutanée ; flacon de 1 litre
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MERCRYL solution moussante

p 100 ml
Benzalkonium chlorure500 mg
Chlorhexidine digluconate200 mg
Agent moussant+
Excipients : Acide citrique monohydrate, Cocobétaïne, Copolymère d'éthylène oxyde et propylène oxyde, Eau purifiée, Hyétellose, Sodium citrate

Contre-indications du médicament MERCRYL solution moussante

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux ammoniums quaternaires,

  • en application dans les yeux ou dans le conduit auditif (risque de toxicité en cas de perforation du tympan),

  • pour la désinfection du matériel médicochirurgical (voir ATTENTION).

Attention

Évitez l'usage prolongé de ce médicament, notamment chez l'enfant, sur les muqueuses et sur des surfaces étendues ou profondément lésées, sans l'avis de votre médecin : risque de passage du médicament dans le sang.

Cet antiseptique ne convient pas pour la désinfection des ciseaux, rasoirs et autres objets potentiellement contaminants. De même, il ne doit pas être utilisé pour désinfecter la peau avant une piqûre.

Interactions du médicament MERCRYL solution moussante avec d'autres substances

L'association à d'autres antiseptiques ou aux savons est déconseillée car leurs effets risquent de s'annuler.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'utilisation ponctuelle de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement ne semble pas poser de problème particulier.

Cet antiseptique ne doit pas être appliqué sur le mamelon sans avis médical. Un rinçage soigneux avant la tétée est indispensable.

Mode d'emploi et posologie du médicament MERCRYL solution moussante

La solution s'emploie pure sur la peau et diluée au 1/10 sur les muqueuses. L'utilisation de la solution (pure ou diluée) doit toujours être suivie d'un rinçage à l'eau.

Posologie usuelle :

1 ou 2 applications par jour.

Conseils

Le simple lavage à l'eau et au savon permet d'éliminer la majorité des germes ; il doit être suivi d'un rinçage soigneux car le savon peut inactiver certains antiseptiques.

La solution diluée ne doit pas être conservée.

Tous les antiseptiques peuvent être contaminés par des germes : ne les conservez pas inutilement.

Effets indésirables possibles du médicament MERCRYL solution moussante

Irritation locale, sensation de sécheresse de la peau et des muqueuses, eczéma de contact.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les substituts nicotiniques diffusent de la nicotine de manière lente et régulière, permettant ainsi au fumeur de se libérer petit à petit de sa dépendance physique (illustration).

NICOTINELL comprimé à sucer (boîte de 204) et patch (boîte de 28) : désormais remboursables à 65 %

La prise de lévothyroxine permet de substituer une carence en hormones thyroïdiennes (illustration).

LEVOTHYROX : l’ancienne formule (EUTHYROX) restera commercialisée en 2019

Les patients traités par hydrochlorothiazide doivent vérifier régulièrement l\'état de leur peau et faire examiner toute lésion cutanée suspecte par leur médecin (illustration).

Hydrochlorothiazide : risque accru de "cancer de la peau non mélanome" à doses cumulatives croissantes