SYNTHOL solution pour application cutanée

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Antalgique d'action locale

Dans quel cas le médicament SYNTHOL solution pour application cutanée est-il prescrit ?

Cette solution d'usage local contient un salicylé et des substances qui ont un effet révulsif. Elle calme les douleurs et décongestionne.

Elle est utilisée dans le traitement d'appoint des piqûres d'insectes, des ecchymoses (bleus) et des coups.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament SYNTHOL solution pour application cutanée

SYNTHOL : solution pour application cutanée ; flacon de 225 ml
- Non remboursé - Prix libre 
SYNTHOL : solution pour application cutanée ; flacon de 450 ml
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament SYNTHOL solution pour application cutanée

p 100 g
Lévomenthol260 mg
Vératrol260 mg
Résorcinol21 mg
Acide salicylique10,5 mg
Titre alcoolique34,5 °
Excipients : Cèdrat essence, Eau purifiée, Éthanol à 96 %, Géranium essence, Jaune de quinoléine

Contre-indications du médicament SYNTHOL solution pour application cutanée

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux salicylés ;

  • enfant ou personne âgée ayant des antécédents de convulsions ;

  • en application sur une plaie, une lésion suintante ou infectée, une brûlure, un eczéma.

Attention

Ce médicament contient un terpène (lévomenthol) qui peut, dans de très rares cas, provoquer des accidents graves chez le jeune enfant (convulsions...). Son utilisation doit être réservée à l'adulte et à l'enfant de plus de 7 ans. Ne l'appliquez pas sur une surface étendue et respectez la posologie préconisée.

Des précautions sont nécessaires en cas d'épilepsie.

Fertilité, grossesse et allaitement

Les substances contenues dans ce médicament sont peu absorbées par la peau. Néanmoins, ne l'utilisez pas de façon prolongée pendant la grossesse ou l'allaitement sans l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

Allaitement :

Ce médicament ne doit pas être appliqué sur les seins en cas d'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament SYNTHOL solution pour application cutanée

La solution s'utilise :
  • pure, en frictions ;

  • diluée, en compresse : imbiber une compresse de solution diluée à 50 % avec de l'eau, puis l'appliquer pendant 1/2 heure à 1 heure sur la région douloureuse.

Posologie usuelle :

  • Adulte et enfant de plus de 7 ans : 2 ou 3 applications par jour.

En l'absence d'amélioration après 5 jours de traitement, consultez votre médecin.

Conseils

Pensez à vous laver les mains après l'application. En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment.

Le flacon de 225 ml peut être en accès libre (ou accès direct) dans certaines pharmacies ; dans ce cas, faites valider votre choix par votre pharmacien.

Ce médicament doit être conservé à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament SYNTHOL solution pour application cutanée

Rare réaction allergique locale (eczéma de contact) imposant l'arrêt du traitement.

En cas de dépassement de la posologie usuelle, les terpènes peuvent provoquer :

La présence d'alcool peut favoriser le dessèchement et l'irritation de la peau, surtout en cas d'applications répétées.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

allergie

Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

convulsions

Contractions involontaires limitées à quelques muscles ou généralisées à tout le corps. Elles sont dues à une souffrance ou à une stimulation excessive du cerveau : fièvre, intoxication, manque d'oxygène, lésion du cerveau. Les convulsions peuvent être dues à une crise d'épilepsie ou à une fièvre élevée chez le jeune enfant.

ecchymose

Infiltration de sang dans la peau et les muqueuses pouvant survenir spontanément ou, le plus souvent, après un traumatisme. Les ecchymoses sont communément appelées bleus.

eczéma

Maladie de la peau se manifestant par des boutons et de vives démangeaisons. L'eczéma peut être dû au contact avec une substance allergisante (eczéma de contact) ou être lié à une prédisposition génétique (eczéma atopique).

épilepsie

Maladie chronique survenant par crises, liée à une anomalie de l'activité électrique d'un groupe de cellules cérébrales. Ses manifestations, d'intensité variable, vont de la chute brutale de l'attention (absences, ou petit mal) à la perte de conscience accompagnée de mouvements musculaires anormaux (convulsions, ou grand mal). L'épilepsie partielle, comme son nom l'indique, ne concerne pas la totalité du corps : les mouvements saccadés ne touchent qu'un ou plusieurs groupes musculaires.

posologie

Quantité et répartition de la dose d'un médicament en fonction de l'âge, du poids et de l'état général du malade.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

révulsif

Substance ou technique destinée à provoquer un afflux de sang dans la peau à proximité d'un organe malade afin de le soulager (ventouses, cataplasme à la moutarde). Actuellement, ces procédés sont moins employés et le terme révulsif concerne essentiellement des médicaments d'usage local qui provoquent une dilatation des vaisseaux sanguins de la peau.

salicylés

Famille de médicaments dont le plus connu est l'acide acétylsalicylique (aspirine).

terpènes

Terme général désignant des substances aromatiques d'origine végétale. Celles-ci sont traditionnellement utilisées pour leurs propriétés respiratoires (stimulante, expectorante, antiseptique) et leur pouvoir révulsif en cas d'application sur la peau. Les plus utilisées sont le camphre, le menthol, l'eucalyptol, les huiles essentielles de menthe, de térébenthine, de niaouli, de pin, d'anis, etc.

Certains terpènes, et surtout le camphre, ont été responsables de convulsions, de pauses respiratoires chez le nourrisson, en cas de surdosage. Ils peuvent également provoquer des troubles du comportement chez la personne âgée. Ces produits doivent être utilisés avec prudence aux âges extrêmes de la vie.

traitement d'appoint

Traitement qui complète l'action d'un traitement spécifique, mais ne permet généralement pas d'obtenir la guérison à lui seul.