CALDINE

Mis à jour : Mercredi 21 Décembre 2016
Famille du médicament :

Inhibiteur calcique

21/12/2016 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament CALDINE est-il prescrit ?

Ce médicament est un vasodilatateur qui appartient à la famille des inhibiteurs calciques.

Il est utilisé dans le traitement de l'hypertension artérielle.

Présentations du médicament CALDINE

CALDINE 2 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
CALDINE 4 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament CALDINE

p cpp cp
Lacidipine2 mg4 mg
Lactose++

Contre-indications du médicament CALDINE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique, d'angine de poitrine non contrôlée, d'antécédent récent d'infarctus du myocarde, de prédisposition aux torsades de pointes et chez la personne âgée.

En cas de douleur thoracique survenant systématiquement dans la demi-heure qui suit la prise du médicament, consultez votre médecin avant de poursuivre le traitement.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament CALDINE avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez un médicament contenant les substances suivantes : bocéprévir, clarithromycine, cobicistat, carbamazépine, fosphénytoïne, phénobarbital, phénytoïne, primidone, érythromycine, itraconazole, kétoconazole, nelfinavir, posaconazole, rifampicine, ritonavir, télaprévir, télithromycine, tipranavir, voriconazole.

En outre, l'effet antihypertenseur de ce médicament peut être augmenté par certains médicaments tels que les alphabloquants (alfuzosine, doxazosine, prazosine, silodosine, tamsulosine, térazosine, trimazosine, urapidil), les neuroleptiques, les antidépresseurs imipraminiques, les bêtabloquants, les dérivé nitrés.

De plus, ce médicament ne doit pas être pris avec du jus de pamplemousse.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament est déconseillé chez la femme enceinte ou susceptible de l'être. Si une grossesse survient en cours de traitement, consultez votre médecin.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament CALDINE

Les comprimés sont avalés avec un verre d'eau, de préférence le matin, au cours ou en dehors du repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 4 mg par jour, en 1 prise.

En cas d'insuffisance hépatique et chez la personne âgée, la posologie initiale est plus faible. Elle peut être augmentée par le médecin après quelques semaines de traitement, en fonction des effets du médicament.

Conseils

Votre tension artérielle doit être contrôlée régulièrement. Les appareils permettant une mesure automatique de la tension à domicile utilisent souvent un procédé de mesure différent de celui qu'emploie votre médecin. Si vous avez un tel appareil, apportez-le en consultation pour vous assurer que la mesure obtenue est bien conforme à celle du tensiomètre de votre médecin.

Le traitement médicamenteux ne dispense pas de mesures pouvant faire baisser la tension artérielle : activité physique régulière, modération de la consommation de boissons alcoolisées et de sel, lutte contre l'excès de poids, arrêt du tabac.

Les comprimés doivent être conservés à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament CALDINE

Les plus fréquents sont la conséquence de la dilatation des vaisseaux sanguins :
  • rougeur du visage, bouffées de chaleur, maux de tête ;

  • jambes lourdes ou enflées, palpitations, étourdissement.

Ces effets sont généralement transitoires et disparaissent avec la poursuite du traitement.

Fréquents : nausées, digestion difficile, brûlures d'estomac, accélération du cœur, éruption cutanée, démangeaisons, urines abondantes, fatigue.

Peu fréquents : aggravation d'une angine de poitrine, malaise, gonflement des gencives.

Très rarement : dépression, tremblements, réaction allergique.

Laboratoire Boehringer Ingelheim France

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate