NITRIDERM TTS

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Dérivé nitré

Dans quel cas le médicament NITRIDERM TTS est-il prescrit ?

Ce médicament vasodilatateur appartient à la famille des dérivés nitrés. Il possède de nombreuses propriétés qui facilitent le travail du cœur : dilatation des veines, dilatation des artères à forte dose, prévention des spasmes des artères coronaires. Le dispositif transdermique (timbre) contient la substance active qui traverse la peau, passe dans le sang, et peut ainsi agir sur le cœur et les vaisseaux.

Il est utilisé dans le traitement préventif des crises d'angine de poitrine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament NITRIDERM TTS

NITRIDERM TTS 5 mg/24 h : dispositif transdermique de 10 cm2 ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 12,38 €.
NITRIDERM TTS 10 mg/24 h : dispositif transdermique de 20 cm2 ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 13,48 €.
NITRIDERM TTS 15 mg/24 h : dispositif transdermique de 30 cm2 ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 14,59 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament NITRIDERM TTS

p dispp dispp disp
Trinitrine25 mg50 mg75 mg
soit Trinitrine libérée/24 h5 mg10 mg15 mg
Excipients : Adhésif silicone, Aluminium, Copolymère d'éthylène d'acétate de vinyle, Lactose, Polyéthylène téréphtalate, Polyvinyle chlorure, Silice colloïdale anhydre, Silicone huile

Contre-indications du médicament NITRIDERM TTS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament n'est pas adapté au traitement de la crise aiguë d'angine de poitrine : son action est trop lente à apparaître. C'est un traitement préventif qui lutte contre l'apparition des crises et qui ne doit pas être arrêté sans avis médical.

Des précautions sont nécessaires en cas d'infarctus du myocarde récent ou de risque de glaucome à angle fermé.

En cas de malaise apparemment sérieux, retirez le timbre.

Ne laissez pas le timbre neuf ou usagé à la portée des enfants.

Les boissons alcoolisées peuvent augmenter les effets hypotenseurs de ce médicament ; les excès sont déconseillés.

Si vous devez subir des examens par IRM, une cardioversion ou une défibrillation, le timbre doit être retiré avant l'intervention.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament NITRIDERM TTS avec d'autres substances

Les vasodilatateurs de la famille des dérivés de la trinitrine ne doivent pas être associés à ceux utilisés dans les troubles de l'érection (CIALIS, LEVITRA, VIAGRA et ses génériques) : risque de baisse de tension grave.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d'autres médicaments susceptibles d'abaisser la tension artérielle.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament NITRIDERM TTS

Il existe 3 dosages correspondant à 3 surfaces différentes : la quantité de trinitrine qui passe dans le sang est proportionnelle à la surface du dispositif transdermique. Utiliser exclusivement le modèle qui vous a été prescrit. Choisir une région sèche, pauvre en poils, et dépourvue de grains de beauté ou autres lésions cutanées. Libérer la surface adhésive et appliquer soigneusement le timbre en effectuant une pression sur toute sa surface. Changer d'emplacement tous les jours.

Posologie usuelle :

Conseils

Le port de ce dispositif ne contre-indique pas le bain, la douche, les activités sportives.

Si le timbre se décolle accidentellement, remplacez-le par un timbre neuf placé à un autre endroit.

Effets indésirables possibles du médicament NITRIDERM TTS

Très fréquents (plus de 10 %des cas) : nausées, vomissements.

Fréquents (1 à 10 %des cas) : maux de tête, parfois violents, disparaissant habituellement après quelques jours de traitement.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : rougeur et irritation au point d'application, démangeasisons, senstion de brûlure.

Rares (moins de 0,1 % des cas) : bouffées de chaleur, accélération du rythme cardiaque , baisse de la tension artérielle ou hypotension orthostatique, plus fréquente chez la personne âgée et pouvant se traduire par des malaises ou des étourdissements.

Très rares : vertiges, perte de connaissance.

Palpitations, éruption cutanée généralisée.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

anémie

Baisse du taux d'hémoglobine dans le sang, qui se traduit le plus souvent par une baisse du nombre des globules rouges. Le fer est indispensable à la synthèse de l'hémoglobine. Une carence en fer lors d'une grossesse, d'un régime végétarien, d'hémorragies abondantes ou répétées (règles) est une cause fréquente d'anémie. D'autres causes, plus rares, sont liées à des carences en vitamines du groupe B.

angine de poitrine

Douleur oppressante due à une obstruction partielle des artères coronaires qui irriguent le muscle cardiaque. Elle peut se manifester dans la poitrine, les bras ou la mâchoire.

Synonyme : angor.

artère coronaire

Artère irriguant le muscle du cœur (myocarde). Les artères coronaires forment une couronne autour du cœur, d'où leur nom. Le rétrécissement d'une artère coronaire ou de l'une de ses branches peut provoquer des crises d'angine de poitrine pendant l'effort. Une obstruction complète est responsable d'un infarctus du myocarde.

choc

Malaise brutal et grave avec chute de la pression artérielle. Les principales causes de choc sont les allergies (choc allergique ou anaphylactique), les troubles cardiovasculaires graves (choc cardiovasculaire) et les septicémies (choc septique).

dispositif transdermique

Système, parfois appelé timbre ou patch, permettant l'absorption d'un médicament au travers de la peau : il assure la diffusion de la substance active vers les vaisseaux sanguins du derme. La substance circule ensuite dans le sang et peut agir comme si elle avait été avalée ou injectée. Ce dispositif permet d'éviter l'effet de premier passage hépatique.

glaucome

Maladie caractérisée par l'augmentation de la pression des liquides contenus dans l'œil (hypertension intraoculaire).

Ce terme général recouvre deux affections totalement différentes :
  • Le glaucome à angle ouvert ou glaucome chronique est le plus fréquent ; il est généralement sans symptômes, dépisté par la mesure de la tension intraoculaire chez l'ophtalmologiste. Il ne provoque pas de crise aiguë, et le traitement repose essentiellement sur des collyres bêtabloquants. Les personnes atteintes d'un glaucome à angle ouvert ne doivent pas utiliser de dérivés de la cortisone sans avis ophtalmologique préalable.

  • Le glaucome à angle fermé ou glaucome aigu est plus rare. Entre les crises, la tension intraoculaire est normale. Mais l'usage intempestif de médicaments atropiniques (notamment en collyre) provoque une crise aiguë d'hypertension intraoculaire qui peut abîmer définitivement la rétine en quelques heures. C'est une urgence ophtalmologique qui se reconnaît à un œil brutalement rouge, horriblement douloureux, dur comme une bille de verre, et dont la vision devient floue.

L'angle dont il est question dans ces deux affections est l'angle irido-cornéen. C'est en effet entre l'iris et la cornée que se situe le système d'évacuation des liquides de l'œil. Un angle peu ouvert (fermé) expose à une obstruction totale du système d'évacuation. Cette obstruction peut survenir lorsque l'iris est ouvert au maximum (mydriase) sous l'effet d'un médicament atropinique : l'iris vient alors s'accoler à la cornée.

Les contre-indications des médicaments atropiniques ne concernent que les personnes ayant déjà fait des crises de glaucome à angle fermé, ou chez qui un ophtalmologiste a détecté ce risque. Celles qui souffrent d'un glaucome chronique à angle ouvert ne sont pas concernées par ces contre-indications.

hypertension intracrânienne

Excès de pression à l'intérieur de la boîte crânienne, dû à un hématome, un œdème, ou une tumeur du cerveau. Cette affection rare est diagnostiquée par un examen ophtalmologique du fond de l'œil. La douleur de l'hypertension intracrânienne, intense, permanente et durable, ne doit pas être confondue avec un banal mal de tête ou une migraine, qui cèdent généralement en quelques heures ou jours.

hypotension

Diminution de la pression artérielle (tension) qui peut provoquer fatigue, refroidissement des pieds et des mains, vertiges et malaises. L'hypotension peut être due à des médicaments, une hémorragie, une douleur très forte, mais aussi à un passage brutal de la position couchée à la position debout (hypotension orthostatique).

hypotension orthostatique

Baisse de la tension artérielle survenant lors du passage de la position allongée à la position debout. Due le plus souvent à des médicaments, l'hypotension orthostatique se traduit par des étourdissements avec risque de chute, notamment chez les personnes âgées. On peut prévenir ces troubles en évitant les changements de position brutaux : rester assis quelques instants au bord du lit avant de se mettre debout, se lever lentement d'un siège en gardant un appui avant de se déplacer.

Le port de bas de contention, qui empêche le sang de refluer vers les jambes en position debout, est également utilisé pour traiter l'hypotension orthostatique.

infarctus du myocarde

Destruction d'une partie du muscle cardiaque (myocarde), privé de sang par obstruction de ses artères.

insuffisance cardiaque

Incapacité du cœur à remplir sa fonction de pompe. Les principaux symptômes de l'insuffisance cardiaque sont une fatigue et un essoufflement lors d'un effort.

traitement de la crise

Par opposition au traitement de fond, traitement bref et épisodique dans le cadre des maladies évoluant par crises ou par poussées.

traitement préventif

Traitement destiné à prévenir une maladie (synonyme : prophylaxie), ou à limiter la fréquence des crises ou des poussées dans une maladie chronique.

vasodilatateur

Médicament capable de dilater les vaisseaux sanguins (artère, veine), par opposition à vasoconstricteur.

vertige

Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).