En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ROUVAX

Mis à jour : Jeudi 30 Novembre 2017
Famille du médicament :

Vaccin contre la rougeole

30/11/2017 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament ROUVAX est-il prescrit ?

Ce vaccin est composé de virus atténués de la rougeole : vivants, mais affaiblis, ils ne peuvent pas provoquer la maladie. L'immunité apparaît 15 jours après la première injection.

Il est utilisé dans la prévention de la rougeole.

Présentations du médicament ROUVAX

ROUVAX : suspension injectable IM ou SC ; flacon de poudre et seringue de solvant de 0,5 ml

Composition du médicament ROUVAX

p flacon
Virus vivants atténués de la rougeole (souche Schwarz)1 dose

Contre-indications du médicament ROUVAX

Ce vaccin ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

De la néomycine est utilisée pour fabriquer ce vaccin. Cette substance persiste en infime quantité dans la solution injectable. Des précautions sont nécessaires chez les personnes qui y sont allergiques.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Interactions du médicament ROUVAX avec d'autres substances

L'injection d'immunoglobulines peut inactiver les virus contenus dans le vaccin.

Les tests à la tuberculine peuvent être rendus transitoirement négatifs dans les suites de cette vaccination.

Informez par ailleurs votre médecin en cas de traitement immunosuppresseur.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'administration de ce vaccin est contre-indiquée pendant la grossesse. Cependant, si la vaccination est pratiquée au début d'une grossesse méconnue, une interruption de grossesse n'est pas justifiée ; en effet, aucune malformation chez l'enfant à naître n'a été observée dans cette situation.

De plus, une grossesse doit être évitée dans le mois suivant la vaccination.

Allaitement :

Cette vaccination est déconseillée pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament ROUVAX

L'injection est réalisée par voie sous-cutanée ou intramusculaire.

Posologie usuelle :

Une première injection est faite à l'âge de 12 mois, suivie d'une deuxième dose entre 16 et 18 mois.

Une deuxième injection est nécessaire entre 3 et 6 ans (en association avec les vaccins contre les oreillons et la rubéole).

Lorsque la vaccination est faite plus tôt (entre 6 et 8 mois pour les enfants en contact avec un malade ou devant voyager dans un pays où circule la maladie), deux doses supplémentaires du vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole sont nécessaires à 12 mois et 16-18 mois.

Conseils

Les réactions fébriles dues aux vaccins peuvent être combattues avec du paracétamol.

Pour garder son efficacité, ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C (partie la plus froide du réfrigérateur). Toutefois, une rupture de la chaîne du froid pendant une durée limitée (quelques heures à température ambiante inférieure à 25 °C) ne devrait pas prêter à conséquence. En pratique, en cas de nécessité, un délai de quelques heures peut séparer l'achat du vaccin en pharmacie de son stockage au réfrigérateur ou de la vaccination.

Ce vaccin ne doit pas être congelé.

Effets indésirables possibles du médicament ROUVAX

Très fréquents : ganglions, irritabilité, agitation, fièvre, associée ou non à une rhinopharyngite ou à une bronchite modérée et transitoire.

Fréquents : conjonctivite, éruption cutanée, diarrhées, nausées, vomissements et douleurs abdominales.

Exceptionnellement : purpura thrombopénique, réaction allergique.

Laboratoire 

Actualités

Histopathologie de spirochètes de Treponema pallidum utilisant une coloration argentique modifiée de Steiner (illustration @CDC/Dr Edwin P. Ewing, Jr. 1986).

Syphilis : arrêt de fabrication de BENZATHINE BENZYLPENICILLINE SANDOZ au niveau mondial

La vaccination par TICOVAC est recommandée lors de séjours en zone rurale ou boisée, dans plusieurs régions du globe (Europe centrale, orientale et septentrionale, nord de l'Asie centrale, nord de la Chine, nord du Japon), du printemps à l'automne (illustration).

Encéphalite à tiques : rupture de stock du vaccin TICOVAC jusqu’à fin juillet

Chez les nourrissons de 3 à 5 mois, BEXSERO peut désormais être utilisé selon un schéma de primovaccination à 2 doses espacées de 2 mois minimum, et 1 dose de rappel entre 12 et 15 mois (illustration).

BEXSERO : simplification du schéma vaccinal contre le méningocoque B pour les nourrissons de 3 à 5 mois