En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

RULID

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018
Famille du médicament :

Antibiotique de la famille des macrolides

Dans quel cas le médicament RULID est-il prescrit ?

Ce médicament est un antibiotique qui appartient à la famille des macrolides.

Il est utilisé dans le traitement de diverses maladies infectieuses, notamment celles de la gorge, des sinus, des poumons, des bronches, de la peau, de l'appareil génital.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament RULID

RULID 50 mg : comprimé sécable pour suspension buvable (blanc ; arômes : réglisse, fraise) ; boîte de 10 avec cuillère
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,92 €.
RULID 50 mg : comprimé sécable pour suspension buvable (blanc ; arômes : réglisse, fraise) ; boîte de 16 avec cuillère
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,95 €.
RULID 150 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 10
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 7,57 €.
RULID 150 mg : comprimé (blanc) ; boîte de 16
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 12,23 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament RULID

p cpp cp
Roxithromycine50 mg150 mg
Lactose+
Excipients communs : Magnésium stéarate, Povidone, Silice colloïdale, Talc
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Acide fumarique, Amidon de maïs, Cellulose microcristalline, Eudragit L, Fraise arôme, Glucose anhydre, Hyprolose, Hypromellose, Lactose, Macrogol 6000, Poloxamère, Propylèneglycol, Réglisse arôme, Saccharine sodique, Sodium, Sodium hydroxyde, Sodium laurylsulfate, Titane dioxyde, Triéthyle citrate, Vanilline

Contre-indications du médicament RULID

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux macrolides,

  • en association avec les médicaments contenant de la colchicine, de l'ergotamine, de la dihydroergotamine ou du cisapride.

Attention

Les antibiotiques de la famille des macrolides exposent à un risque de torsades de pointes. La prudence s'impose dans certaines situations : association avec d'autres médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes, anomalie de l'électrocardiogramme (ECG) appelée « allongement de l'intervalle QT », hypokaliémie, déficit en magnésium.

Ne poursuivez pas la prise du médicament sans l'avis de votre médecin en cas de survenue d'une rougeur cutanée avec des cloques ou de lésions sur les muqueuses.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique grave ou de myasthénie.

De nombreux antibiotiques peuvent provoquer des selles liquides ou une diarrhée, généralement bénigne. En revanche, une diarrhée importante survenant pendant ou dans les jours qui suivent le traitement antibiotique doit être signalée à votre médecin.

Une diminution de la fièvre ou une disparition des symptômes ne sont pas synonymes de guérison : la durée du traitement doit absolument être respectée pour éviter les rechutes ou l'apparition d'une résistance du germe à l'antibiotique.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges.

Interactions du médicament RULID avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments contenant :
  • de l'ergotamine (GYNERGÈNE CAFÉINE) ou de la dihydroergotamine (DIERGOSPRAY) : risque d'ergotisme ;

  • de la colchicine (COLCHICINE OPOCALCIUM, COLCHIMAX) : augmentation du risque d'effets indésirables de la colchicine potentiellement graves ;

  • du cisapride (qui n'est plus commercialisé en France) : risque de torsades de pointes.

Il peut interagir avec les médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes et les médicaments contenant l'une des substances suivantes : bromocriptine, cabergoline, lisuride ou pergolide.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un anticoagulant oral ou des médicaments qui contiennent de l'atorvastatine, de la simvastatine, de la digoxine, de la ciclosporine, de la rifabutine, de la théophylline ou de l'aminophylline.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament passe faiblement dans le lait maternel. L'allaitement est possible, mais tout trouble digestif (diarrhée, candidose) survenant chez le nourrisson doit être signalé rapidement au médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament RULID

Ce médicament est pris de préférence juste avant les repas.

Comprimé à 50 mg : remplir d'eau la cuillère fournie dans l'étui et ajouter le comprimé. Attendre 30 à 40 secondes que le comprimé se désagrège. Faire boire à l'enfant la suspension obtenue, puis ensuite un peu d'eau.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 comprimé à 150 mg, matin et soir.

  • Enfant : 5 à 8 mg par kg et par jour ; soit à titre indicatif :

    • Enfant de 6 à 11 kg : 1/2 comprimé à 50 mg, matin et soir.

    • Enfant de 12 à 23 kg : 1 comprimé à 50 mg, matin et soir.

    • Enfant de 24 à 40 kg : 2 comprimés à 50 mg, matin et soir.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 10 jours chez l'enfant

Conseils

Le médecin prescrit parfois un prélèvement pour identifier le germe responsable de l'infection et tester sa sensibilité aux antibiotiques. Le résultat de cet examen peut être faussé en cas d'automédication préalable : ne prenez pas et ne donnez pas d'antibiotiques sans avis médical.

L'éventuelle fatigue n'est pas due à l'antibiotique, mais à l'infection elle-même.

Effets indésirables possibles du médicament RULID

Fréquents (1 à 10 % des utilisateurs) : nausées, vomissements, diarrhée, douleurs d'estomac, sensation de vertiges, maux de tête.

Fréquence indéterminée : fourmillements des extrémités, troubles du goût ou de l'odorat, baisse de l'audition, bourdonnement d'oreilles, réaction allergique (urticaire, œdème de Quincke, choc), réaction cutanée bulleuse grave, troubles du rythme cardiaque, augmentation des transaminases, hépatite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (4)

Le 21/02/2012 à 16:52
avatar Modérateur
Modérateur
@Mat : d'après son dossier d'enregistrement, le Rulid ne s'accumule pas dans l'organisme. On peut considérer que le médicament est éliminé de l'organisme en 70 à 80 heures. Son élimination se fait majoritairement dans les selles.

4 4
Le 20/02/2012 à 14:39
avatar Rachid13
Rachid13
Bonjour, J'aimerais savoir combien de temps le Rulid 150 mg reste dans les urines car j'ai un souhait de grossesse. Dans l'attente de vous lire, Salutations

5 1
Le 20/01/2012 à 16:33
avatar Modérateur
Modérateur
@vieux: la dose maximale journalière est normalement de 300 mg, en deux prises à 12 heures d'intervalle. Le dossier d'enregistrement du Rulid mentionne qu'en cas de surdosage, un lavage gastrique peut être nécessaire, mais sans préciser la dose à partir de laquelle cela devient nécessaire. Si vous avez un doute, et en particulier si vous êtes âgé ou avez des problèmes de rein, demandez conseil à votre médecin.

1 14
Le 18/01/2012 à 00:06
avatar Rachid13
Rachid13
j'ai pris deux comprimés de Rulid 150 mg à la fois. donc ça me fait trois dans la journée. je me pose la question sur les effets.

41 18

Actualités

Les substituts nicotiniques diffusent de la nicotine de manière lente et régulière, permettant ainsi au fumeur de se libérer petit à petit de sa dépendance physique (illustration).

NICOTINELL comprimé à sucer (boîte de 204) et patch (boîte de 28) : désormais remboursables à 65 %

La prise de lévothyroxine permet de substituer une carence en hormones thyroïdiennes (illustration).

LEVOTHYROX : l’ancienne formule (EUTHYROX) restera commercialisée en 2019

Les patients traités par hydrochlorothiazide doivent vérifier régulièrement l\'état de leur peau et faire examiner toute lésion cutanée suspecte par leur médecin (illustration).

Hydrochlorothiazide : risque accru de "cancer de la peau non mélanome" à doses cumulatives croissantes